Le coaching pour aller plus loin

Céline Miron et Jean-Luc Marcil, coachs d'affaires.... (photo Alain Dion)

Agrandir

Céline Miron et Jean-Luc Marcil, coachs d'affaires.

photo Alain Dion

Partager

Sur le même thème

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Le coaching est à la mode. Mais entre le coach de vie, le coach d'affaires, le mentor, le consultant ou même le thérapeute, comment s'y retrouver? Et comment s'assurer qu'on n'a pas affaire à un coach «autoproclamé» ?

Jean-Luc Marcil a oeuvré plusieurs années dans le domaine manufacturier. Il a aussi fait du mentorat à Montréal. Cette piqûre pour la relation d'aide avec les entrepreneurs lui a donné le goût de faire carrière dans le coaching, raconte-t-il. Il a alors entamé une formation en bonne et due forme.

Selon le résidant de Lac-Brome, le coaching peut servir à toute personne qui souhaite apporter dans sa vie un changement personnel ou professionnel, atteindre un but spécifique ou réaliser quelque chose de différent.

En coaching d'affaires, certains consultent pour réorienter leur carrière, gérer une promotion ou développer leur leadership par exemple. «Moi, ma clientèle est en mode performance. Ce sont des gens qui veulent atteindre un niveau supérieur, dit-il. Le coach est un accompagnateur professionnel qui aide son coaché à obtenir de meilleurs résultats plus rapidement et plus efficacement.»

Tous les détails dans notre édition de lundi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer