Les OMH de Rouville rapatriés à Granby

Sylvie Lafontaine, directrice générale de l'OMH de Granby... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Sylvie Lafontaine, directrice générale de l'OMH de Granby

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Si tout se déroule comme prévu, cinq des sept offices municipaux d'habitation (OMH) de la MRC de Rouville seront regroupés avec celui de Granby d'ici l'an prochain. Le tout en vertu du projet de loi 83, qui force une restructuration importante du réseau partout en province.

Essentiellement, le projet de loi vise à regrouper les différents OMH selon les territoires des MRC afin qu'ils atteignent une masse critique de 100 portes, ce qui permet d'embaucher un gestionnaire à temps plein.

Il y a quelques mois, la MRC de Rouville s'était penchée sur la possibilité d'administrer elle-même un OMH regroupant tous les logements sociaux de son territoire. Or, il s'est avéré « plus sage » de confier le tout aux organismes existants, qui disposent déjà des compétences pour le faire, a relevé le préfet Jacques Ladouceur. 

« L'idée derrière notre réflexion n'était pas de tasser les offices existants pour se les approprier, mais de trouver la meilleure solution », explique le maire de Richelieu.

Comme les OMH de Richelieu et de Saint-Mathias-sur-Richelieu ont davantage d'affinités avec la Communauté métropolitaine de Montréal, ils ont plutôt choisi de se regrouper du côté de l'OMH de Chambly. 

Les autres offices de la MRC, c'est-à-dire ceux de Saint-Césaire, de Saint-Paul-d'Abbotsford, de Sainte-Angèle-de-Monnoir, de Marieville et d'Ange-Gardien, ont manifesté le souhait de se rallier à celui de Granby, qui gère aussi les logements sociaux de Bromont. « Les municipalités nous ont envoyé des résolutions en ce sens », confirme Sylvie Lafontaine, directrice générale de l'OMH de Granby.

D'ailleurs, les municipalités demeurent responsables financièrement de leur OMH respectif. « L'administration va être regroupée, il va n'y avoir qu'un seul conseil d'administration, mais le lien des villes avec leurs immeubles demeurera inchangé », explique Mme Lafontaine.

Unir ses forces

Cette fusion représentera un ajout de 101 logements au parc de l'OMH granbyen, qui compte actuellement près de 350 portes.

L'opération permettra à la nouvelle entité de jouir de plus de ressources financières, matérielles et humaines, ce qui lui permettra de répondre aux besoins de ses différentes clientèles, soutient Mme Lafontaine. D'ailleurs, indique la gestionnaire, le budget du futur organisme devrait être équivalent à la somme de ceux des offices ainsi réunis.

« Pour la RAM (remplacement, amélioration, modernisation), ce sera des économies d'échelle et d'effectifs considérables pour nous. Par exemple, si plusieurs édifices ont une toiture qui sera éventuellement à remplacer, ça sera plus économique en temps et en argent de faire soumissionner des entrepreneurs pour toutes les remplacer plutôt que d'y aller un à la fois », illustre-t-elle.

« On fera face à de nouveaux défis, mais des défis qui seront intéressants, ajoute la directrice. D'abord, d'avoir un territoire élargi nous permettra de mieux gérer notre occupation. On aura aussi une plus grande diversité de logements à offrir à notre clientèle. On va aussi pouvoir s'impliquer davantage dans le dévelop-pement des logements sociaux de la région. En fin de compte, on va devenir un acteur plus important dans la société. »

Des changements dès l'automne

Le projet de regroupement des différents OMH de la région sera déposé par l'OMH de Granby sous peu à la Société d'habitation du Québec. Le tout pourrait être évalué au cours des prochains mois, après quoi un conseil d'administration transitoire aura la tâche de déterminer comment s'articulera concrètement la restructuration. « J'ose espérer qu'il soit en place à l'automne », souligne Mme Lafontaine, qui espère que la fusion sera chose faite d'ici le 1er janvier.

Par ailleurs, un processus de regroupement a été enclenché pour fusionner l'OMH de Granby et celui de Waterloo, qui gère aussi les logements sociaux de Lac-Brome. Le cas échéant, un peu moins de 200 portes supplémentaires s'ajouteraient au regroupement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer