Collecte de matières organiques: la MRC octroie deux contrats

La première phase du service de collecte des... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La première phase du service de collecte des matières organiques coûtera près de 242 000 $ à la MRC de la Haute-Yamaska.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Granby) La MRC de la Haute-Yamaska vient d'octroyer ses deux premiers contrats en vue de lancer la première phase de son service de revalorisation des matières organiques produites sur son territoire.

L'achat de 1200 bacs bruns lui coûtera près de 82 000 $ tandis que le coût de la collecte, du transport et du traitement des matières organiques s'élèvera à 161 000 $.

Le conseil des maires a accordé mercredi le contrat de fourniture de bacs roulants à la compagnie IPL Inc. L'entreprise de Saint-Damien a été la seule à présenter une soumission au terme d'un appel d'offres. Le prix du bac à l'unité est de 59,49 $.

La compagnie Sani-Éco de Granby s'occupera de son côté de la collecte et du transport des matières organiques vers la Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook en 2017 ainsi qu'en 2018. La Régie dispose d'une plate-forme de compostage.

Une seule autre entreprise a déposé une soumission, soit Service Matrec. La compagnie offrait d'assurer le service au montant de 200 810 $.

Le quartier numéro 9 en premier

Dans son plan de déploiement du service, la MRC commencera avec le quartier numéro 9 de la Ville de Granby, soit le secteur où se trouve l'édifice de la MRC. Près de 1000 adresses seront desservies dès le 26 mai 2016. Les résidants concernés recevront une invitation de la MRC en début d'année pour prendre part à une séance d'information.

La deuxième phase, qui débutera au printemps 2018, inclura les résidants de la municipalité de Saint-Alphonse-de-Granby. Les citoyens des autres municipalités ainsi que des autres quartiers de Granby seront desservis en 2019.

L'octroi des deux contrats n'aura pas d'effet sur les comptes de taxes des citoyens touchés, a indiqué Marlène Pawliw, coordonnatrice aux communications à la MRC. Les fonds proviendront des redevances obtenues par les municipalités membres de la MRC de la collecte sélective et de l'enfouissement.

Ce nouveau service devrait permettre à la MRC de se conformer à la politique du ministère de l'Environnement qui vise à revaloriser dès 2020 les matières organiques provenant des ménages et des municipalités.

À l'automne 2018, la MRC lancera de nouveaux appels d'offres pour l'achat de bacs pour l'ensemble des autres municipalités et pour assurer la collecte, le transport et le traitement de ces matières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer