«On peut dire mission accomplie»

Ce que Granby accomplit présentement pour devenir une... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Ce que Granby accomplit présentement pour devenir une ville intelligente fera boule de neige dans le reste du monde, assure le maire Pascal Bonin.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le maire de Granby Pascal Bonin revient avec des idées plein la tête après son voyage à Washington, où il a prononcé une conférence en rapport avec les villes intelligentes.

«On peut dire mission accomplie, ça, il n'y a aucun doute. J'ai adoré l'expérience. Ça a super bien été», a-t-il indiqué à La Voix de l'Est samedi, tout juste de retour au Québec, et encore sur un nuage.

M. Bonin a pris la parole à l'occasion du salon Washington Smart Cities Week, présenté du 26 au 29 septembre, où il a prononcé sa première conférence - en anglais - dans le cadre d'un atelier portant sur la façon d'inclure les citoyens dans le développement d'une ville intelligente.

«Le maire de Pittsburgh - Bill Peduto - a même dit qu'il allait voler de mes idées pour les inclure à sa ville, s'étonne-t-il. Il reprenait même mes propos, lui ainsi que l'ancien gouverneur du Wyoming (Jim Geringer). C'est assez flatteur, je dois l'admettre. Mais on a toujours le réflexe de se voir plus petit qu'on est réellement. Mais là-bas, on remarque qu'on peut devenir un leader mondial en ce qui a trait aux villes intelligentes.»

Le maire de Granby a reçu beaucoup de commentaires positifs de plusieurs autres conférenciers, notamment sur la beauté de la municipalité. «J'avais inclus des photos de Michel St-Jean dans ma présentation et plusieurs m'ont souligné à quel point ils trouvaient qu'on avait une belle ville», mentionne Pascal Bonin.

Ce que Granby accomplit présentement fera boule de neige dans le reste du monde, assure-t-il. «Je crois qu'on a réussi à faire comprendre qu'en étant collés à la vie de son citoyen, qu'en voulant lui simplifier la vie le plus facilement possible, c'est là qu'on obtient des résultats probants. C'est ce qu'on fait ici et grâce à notre travail d'équipe, ça fonctionne», souligne Pascal Bonin.

Prochaine étape: Montréal

La prochaine conférence du maire Bonin portant sur le même sujet aura lieu à Montréal pour l'événement «Villes intelligentes - Pour des villes technologiques, durables et humaines», le 20 octobre prochain.

«On va démontrer aux grandes villes qu'il est possible de faire les mêmes choses que nous, sans nécessairement que ça leur coûte les yeux de la tête», précise le maire.

Pascal Bonin affirme que l'apport des technologies dans les affaires municipales ne pourra que s'accélérer à Granby. En mars dernier, la Ville a donné le feu vert au développement d'un portail transactionnel pour permettre aux citoyens d'effectuer des demandes de permis d'urbanisme en ligne, de les payer et de les imprimer, à tout moment.

Les permis d'arrosage sont déjà disponibles. Les permis de rénovation doivent éventuellement suivre. «Environ 50% des permis émis par la Ville le seront en ligne à compter du 1er janvier 2017», dit le maire.

Cet hiver, les citoyens de Granby et les déneigeurs privés pourront aussi suivre en temps réel les opérations de déneigement effectuées par la quarantaine de véhicules de la Ville.

D'autres projets, comme la mise en place d'un portail citoyen, sont également dans le collimateur, affirme Pascal Bonin. «Je te le dis, on va continuer d'innover», conclut-il.

 

- avec la collaboration de Marie-France Létourneau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer