Célébrer l'allaitement

Quarante femmes étaient réunies au pavillon Horace-Boivin et... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Quarante femmes étaient réunies au pavillon Horace-Boivin et cinq autres allaitaient en simultané au centre hospitalier de Granby.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Une quarantaine de mamans se sont donné rendez-vous samedi avant-midi au pavillon Horace-Boivin pour s'adonner tous en coeur au Défi allaitement.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une édition record, les organisatrices sont satisfaites de la participation et rappellent que l'objectif est d'avant tout de faire valoir l'importance d'allaiter le nourrisson.

«C'est prouvé par de nombreuses études scientifiques, dont l'OMS, que c'est la meilleure source d'alimentation pour les bébés et leur développement», souligne Nathalie Scott, chef de service périnatalité et petite enfance pour le RLS Haute-Yamaska.

Sur les réseaux sociaux, on entend souvent parler d'histoires où les mères allaitant leur bébé en public ont vécu les foudres des personnes offusquées par ce geste. «Ce serait bien qu'il y ait partout des endroits tranquilles pour que les mères puissent allaiter», avoue Nathalie Cabana, chef de service à la maternité.

«Mais, elles ne devraient pas se sentir mal de faire ça en public, ajoute-t-elle. C'est quelque chose de naturel et il n'y a rien d'exhibitionniste là-dedans. On comprend que ça peut choquer, mais on demande de l'ouverture également.»

L'organisation d'un tel événement permet aux mères de briser l'isolement de l'allaitement et de réseauter. Sarah Royer, accompagnée de sa petite de 10 mois Annafay, en était à sa première participation.

«Je trouve ça super qu'on puisse se rassembler comme ça. Ça arrive souvent qu'on se fasse faire de gros yeux par des gens qui sont dérangés par l'acte. Il faut comprendre qu'il n'y a rien de sexuel là-dedans et qu'on fait ça pour notre enfant. Tout le monde est passé par là», lance la maman.

Plusieurs participantes ont pu recevoir des prix de présence. Pas moins de 40 femmes étaient réunies au pavillon Horace-Boivin et cinq autres allaitaient en simultané au centre hospitalier de Granby.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer