Plus de 12 000 $ pour les enfants défavorisés

Le 2e tournoi de hockey-balle Dany Dubuc-Marquis a... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le 2e tournoi de hockey-balle Dany Dubuc-Marquis a permis d'amasser plus de 12 000 $ au profit de la Fondation Je pars du bon pied.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) La 2e édition du tournoi de hockey-balle en mémoire de Dany Dubuc-Marquis a permis d'amasser plus de 12 000$ samedi. Il s'agit du principal événement-bénéfice organisé par la Fondation Je pars du bon pied, qui vise à offrir des chaussures et des bottes d'hiver à des enfants dans le besoin à Granby.

«On a une belle augmentation de 2000$ par rapport à l'an dernier. On a également connu une hausse au niveau des inscriptions», se réjouit la présidente de la fondation, Stéphanie Gendreau.

Vingt-six équipes comptant chacune une dizaine de joueurs ont participé au tournoi tenu samedi au complexe Pile ou Face, à Granby. Un manque d'inscriptions a toutefois forcé le retrait de la catégorie «ados 14-17 ans.»

Rappelons que Dany Dubuc-Marquis, 23 ans, a perdu la vie dans un accident de la route survenu à Roxton Pond en juin 2013. Les sacs gonflables de son véhicule ne s'étaient pas déployés en raison d'une défectuosité électrique. En avril 2015, ses parents ont conclu un règlement à l'amiable avec le fabricant GM, qui a officiellement endossé la responsabilité du décès.

Normand Dubuc est aujourd'hui heureux de voir que le nom de son fils, qui a notamment été animateur dans un camp de jour pendant sept ans, continue d'être associé à des causes qui lui étaient chères. «Ce qu'il avait le plus à coeur, c'était le sport et les enfants. Avant son accident, il était sur le point de devenir éducateur spécialisé», a souligné M. Dubuc, en entrevue avec La Voix de l'Est.

En 2015, la Fondation Je pars du bon pied a remis 450 paires de bottes et d'espadrilles dans la région.

«Ça reste insuffisant par rapport aux besoins qui nous ont été communiqués, indique toutefois Stéphanie Gendreau. Ça démontre que la problématique est bien présente à Granby.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer