De Gaspé à la grande muraille de Chine pour la cause

Des instigateurs d'événements pour la prévention du suicide... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Des instigateurs d'événements pour la prévention du suicide et des ambassadeurs du Centre de prévention suicide Haute-Yamaska ont été remerciés pour leur implication.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) L'engagement des instigateurs de collectes de fonds et des ambassadeurs de la prévention du suicide a été souligné, vendredi soir, lors d'un 5 à 7 tout en simplicité. En guise de remerciement de leur travail réalisé pour le Centre de prévention suicide Haute-Yamaska (CPSHY), plus d'une dizaine de personnes ont reçu une soupe et une paire de billets pour visiter le vignoble L'Orpailleur.

Julie Perreault parcourra la muraille de Chine à... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Julie Perreault parcourra la muraille de Chine à pied au profit du Centre de prévention suicide de la Haute-Yamaska.

Janick Marois, La Voix de l'Est

«On a décidé de remercier les gens qui ont allumé pour la prévention du suicide. On est concept ce soir, évoque le sourire aux lèvres Yves Bélanger, directeur général du CPSHY. Ce qu'on vous remet (NDLR: la soupe) est une réalisation de notre formatrice Claudie Lessard et de son fils Jacob, qui font ça pour financer leur course de Courir pour la vie.»

Le Beau Gros Band a tout d'abord reçu ses pots Masson de soupe où il ne reste qu'à ajouter de l'eau pour la faire cuire. Le BGB s'est impliqué pour des organismes de la région dans les années 1990 avec des spectacles à guichet fermé «non pas pour la qualité de leur musique, mais sûrement pour leur grande générosité», illustre M. Bélanger. Pour la 14e Journée mondiale de la prévention du suicide, qui se tient ce samedi sous le thème «Allumés pour la prévention du suicide», le groupe humoristique fait un retour sur les planches 17 ans après leur dernier spectacle. Les quatre gars donneront un spectacle au pub Macintosh de Bromont, samedi soir.

Isabelle Brochu, Tania Szymansky et Tatiana Contreras ont été remerciées pour leur implication d'ambassadrices de Courir pour la vie au Tour du Lac-Brome et au Demi-marathon de Granby. Mme Contreras a vu son travail salué aussi pour la compétition de crossfit qu'elle a organisé avec son conjoint, Mike.

Louise Vallée s'est quant à elle impliquée en créant des petites cartes de souhaits qu'elle vend au profit du CPSHY, tandis que le don de Sylvain Blanchard d'un défibrillateur cardiaque, vendu aux enchères, a permis de former de nouvelles sentinelles.

Sylvain Jeanson n'a pas arrêté de s'impliquer après avoir organisé des tournois de golf et a parcouru la distance Gaspé-Granby à vélo au début des années 2000. Il a récidivé en organisant un nouveau tournoi de golf en 2015, qui a rapporté plus de 2500 $. La fleuriste de la Maison Montcalm, Marianne Lebeau, a lancé la philanthropie fleurie, comme elle l'appelle, en offrant à ses clients d'acheter un bouquet-don.

Enfin, quatre jeunes du Cégep ont réalisé un tournoi de dek hockey au profit de l'organisme en avril, dans le cadre de leur programme en Gestion de commerce.

Nouvelle ambassadrice

Ayant connu elle-même des moments difficiles, la Granbyenne Julie Perreault a décidé de s'impliquer pour la cause. Elle participera à la prochaine édition de Courir pour la vie sur la grande muraille de Chine, en mai 2017. Pour y arriver, elle devra amasser un minimum de 7500 $. Elle organisera diverses activités pour amasser des fonds, dont une conférence qu'elle donnera en février. «Ma conférence va être très lumineuse, c'est un message d'espoir que je vais donner aux gens.»

Mme Perreault a marché le Chemin du Nord, le segment le plus difficile et le moins bien balisé de la route de Compostelle. Avec ses 874 km, c'est comme de marcher de Gaspé à Granby. Par la suite, sa vie a pris un tournant inattendu et difficile. C'est son voyage en Irlande qui l'a sauvée.

«Irlande a été vraiment ma planche de salut. C'est parmi les plus beaux sentiers de randonnée au monde. Il y a plein de sentiers. Ça a été décidé une semaine avant mon départ et je me suis laissée porter.»

Elle parcourra la muraille de Chine en cinq jours, tandis que d'autres participants à Courir pour la vie le feront à la course à pied. Elle est la seule à Granby à relever le défi pour le CPSHY.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer