Granby achète un faucardeur industriel

La Ville de Granby fera l'acquisition, au coût... (Tirée du site d'Aquamarine)

Agrandir

La Ville de Granby fera l'acquisition, au coût de 165 000 $, d'un bateau de ce type pour retirer en surface les plantes et algues filamenteuses du lac Boivin. Il sera à l'oeuvre à compter de la fin septembre.

Tirée du site d'Aquamarine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Un faucardeur industriel s'activera à retirer les plantes envahissantes dans le lac Boivin, à Granby, à compter de la fin du mois de septembre. L'achat de cet équipement, au coût de 165 000 $, a été entériné par les élus lors de la séance du conseil, lundi soir.

Pour le maire, Pascal Bonin, cette acquisition est... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Pour le maire, Pascal Bonin, cette acquisition est un «gamble politique».

Alain Dion, La Voix de l'Est

Pour le maire, Pascal Bonin, cette acquisition est un «gamble politique», car rien n'assure la Ville de Granby que le ministère de l'Environnement renouvellera son consentement à ce type d'opération dans le lac en 2017 ou lors des années suivantes.

«Beaucoup de gens pourraient me critiquer par rapport à la dépense», a d'emblée déclaré le maire aux médias. «Mais je pense que mon lac vaut la peine que je prenne un gamble. À un moment donné, notre environnement, le lac, méritent quelqu'un qui a assez de couilles pour dire: "si je me trompe, je me tromperai". Mais au moins, je tente quelque chose», a repris Pascal Bonin.

Les opérations de faucardage seront réalisées cet automne, soit à un moment où la faune aquatique est moins active. Le ministère a accepté qu'elles soient effectuées sur une superficie de 20 hectares, ce qui correspond à près de 200 000 mètres carrés. «J'aurais souhaité que ça soit un peu plus, mais c'est déjà énorme quand on regarde ça en mètres carrés», souligne Pascal Bonin.

L'entreprise ontarienne Aquamarine fournira le faucardeur industriel. Celui-ci sera opéré par des employés des travaux publics qui seront formés à cette fin.

En surface

Détail important: le faucardage réalisé dans le lac Boivin sera effectué en surface, contrairement au faucardage traditionnel, déjà testé à Granby par le passé. Pour cette deuxième option, le retrait en profondeur des plantes et des algues filamenteuses est privilégié. Mais le maire croit que cela favorise plutôt la recrudescence d'herbiers. Cette fois-ci, la végétation sera coupée à environ 30 centimètres de la surface.

«On espère que le ministère va nous permettre pendant de nombreuses années d'être une ville test pour le faucardage de surface. On est les premiers à le faire», affirme le maire Bonin.

Ce dernier dit être convaincu que les résultats seront au rendez-vous. «Rappelez-vous que ces algues-là sont bourrées de phosphore. En les enlevant du lac, ça signifie qu'il y a des tonnes et des tonnes de phosphore qui ne se décomposeront pas (dans l'eau)», fait-il valoir.

Le faucardeur industriel s'activera principalement du côté nord du lac, entre la rue Quévillon et le quai flottant, près du stationnement de la Gare. Selon Pascal Bonin, cela devrait faciliter la pratique d'activités récréotouristiques.

Le conseiller municipal responsable des dossiers environnementaux, Jean-Luc Nappert, a affirmé lundi que l'achat d'un faucardeur industriel, qui pourrait être loué à d'autres municipalités, est une «action concrète» prise par la Ville pour améliorer l'état de santé du lac. Mais cela n'empêche pas que le plan d'action pour l'avenir du lac Boivin, déposé à la table du conseil à l'automne 2015, devra se déployer, estime M. Nappert.

Ce plan, qui prévoit une série de gestes à poser (création de zones de sédimentation en amont des milieux humides, aménagement de bassins de rétention, de marais filtrants artificiels, amélioration de l'accès à l'eau par la mise en place d'une toile dans le secteur du parc Daniel-Johnson, etc.) pour redonner meilleure mine au lac, prévoit des investissements de 2,2 à 2,6 millions$ d'ici 2030.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer