«Elle est morte dans la peur»

Le bureau du coroner a ouvert une enquête... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le bureau du coroner a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les causes du décès de la dame agressée par un résident violent au centre d'hébergement Marie-Berthe-Couture.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) La résidente du centre d'hébergement Marie-Berthe-Couture de Granby agressée à quelques reprises par un résident violent et qui a été victime d'une chute est décédée jeudi. Le bureau du coroner a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les causes et les circonstances entourant son décès.

«On parle de mourir dans la dignité, mais ce n'est pas ça du tout qui existe là. Elle est morte dans la peur, la crainte, le chagrin», laisse tomber Maurice St-Laurent, le conjoint de Susan Crack, qui s'est éteinte à l'âge de 74 ans, entourée de son mari et ses fils.

La dame atteinte d'Alzheimer, qui résidait à ce centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) depuis le 22 juin, était dans le coma depuis neuf jours. Son mari s'était confié à La Voix de l'Est en juillet pour dénoncer la violence à laquelle sont confrontés les résidents.

Sa femme a été attaquée par un résident reconnu pour être dangereux. Après avoir été blessée à un bras, elle a reçu un coup de poing de l'individu agressif dans le ventre deux jours plus tard. La dame a été attaquée à nouveau le 12 juillet et a été blessée à la hanche en chutant au sol. Puis, elle est tombée dans le coma quelque temps après.

En plus de s'être adressé au «bureau des plaintes et de la qualité des services» du Centre universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie, auquel est affilié le CHSLD, M. St-Laurent a déposé une plainte auprès du Service de police de Granby pour voies de fait sur son épouse.

À la suite des représentations de M. St-Laurent, des demi-portes ont été installées à l'entrée de la chambre de l'homme sous surveillance par un agent de sécurité ainsi qu'à la chambre de sa femme. Son conjoint affirme que cette mesure n'empêche pas l'homme agressif d'être en contact avec les résidents et qu'il aurait été à nouveau violent envers les agents qui le guettent.

«Il se promène comme bon lui semble. Il va manger à la cafétéria avec les autres, fait savoir l'homme endeuillé. Pourquoi le monsieur continue à se promener? La direction ne semble pas prendre action. Personne ne veut agir. Ils attendent peut-être que quelqu'un soit tué ou mutilé? Ça prend des mesures drastiques.»

Il existe des centres spécialisés pour accueillir cette clientèle avec des problèmes aigus de comportement. Une aile à l'Institut gériatrique de Sherbrooke possède des lits pour ce type de patients, mais aucune demande de transfert du patient agressif vers cet établissement n'avait été faite lors de la publication des derniers reportages publiés par La Voix de l'Est.

M. St-Laurent refuse de baisser les bras

Le décès de la septuagénaire a été signalé au bureau du coroner par le personnel médical comme c'est souvent le cas lors de «décès dont les causes probables ou les circonstances doivent être établies ou précisées», explique Geneviève Guilbaut, responsable des relations avec les médias au bureau du coroner.

L'enquête a été confiée coroner Jean Brochu. Le Centre universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie refuse de commenter tant que le rapport du coroner ne sera pas complété. «Tant que l'enquête est en cours, je ne commenterai pas», a fait savoir Sylvie Vallières, du service des communications.

Même si son épouse est décédée, Maurice St-Laurent n'a pas l'intention de baisser les bras. «Je vais être obligé de me battre contre un gros système, estime-t-il. Je ne comprends pas que le système soit aussi ingrat et qu'il laisse le monsieur continuer. Mon épouse est partie, mais il reste des aînés qui restent là. On ne peut pas le laisser continuer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer