L'actualité régionale en bref

La 31e édition de la Fête des mascottes... (Alain Dion)

Agrandir

La 31e édition de la Fête des mascottes a pris son envol mercredi à Granby.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Coup d'envoi de la Fête des mascottes

Le déploiement entourant la Fête des mascottes a débuté mercredi, rue Principale, à Granby. Pour sa 31e édition, l'événement s'est renouvelé en intégrant une zone ado, un terrain de minigolf, une aire de pique-nique animée, un tournoi de dek hockey et une vente-trottoir élargie (avec les commerces de la rue Principale et ceux des Galeries de Granby).

Des cartes à collectionner des mascottes seront mises en vente, au coût de 2 $ par paquet de cinq cartes. Une soixante de mascottes seront présentes, au grand bonheur des enfants. La maison des mascottes est également de retour. L'événement a lieu jusqu'au 24 juillet. La Voix de l'Est

Un motocycliste filant à plus 170 km/h intercepté

Un jeune motocycliste paiera près de 1600$ et recevra 18 points d'inaptitude pour avoir roulé à une vitesse folle, lundi soir, à Roxton Pond. L'homme âgé de 19 ans filait à plus de 170 km/h dans une zone où la limite est de 90 km/h sur le boulevard David-Bouchard lorsque les policiers l'ont capté.

Le permis de conduire du contrevenant a également été suspendu pour une période de sept jours, comme le prévoit la loi en cas de grand excès de vitesse. Karine Blanchard

La requête de Michel Desloges rejetée

Michel Desloges, ce Granbyen qui invoquait la Charte canadienne des droits et libertés afin d'être acquitté des accusations de conduite avec les facultés affaiblies déposées contre lui, a vu sa requête rejetée par la juge Julie Beauchesne.

L'homme affirmait avoir été rudoyé, empêché d'uriner convenablement et contraint de passer la nuit dans une cellule souillée du poste de police de Granby avec ses dessous pour seuls vêtements. L'avocat de Michel Desloges, Me Éric Cloutier, est déçu du résultat, mais comprend tout de même la décision de la juge.

«Le fardeau de la preuve était important, puisque mon client a tout de même admis son état d'ébriété», précise-t-il. Selon Me Cloutier, Michel Desloges avait enregistré un plaidoyer de culpabilité de conduite avec les facultés affaiblies le 17 octobre, lui qui est à sa première offense en la matière. Antoine Lacroix

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer