Amendes maintenues contre Le Grimoire

Le bar de la microbrasserie Le Grimoire avait... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le bar de la microbrasserie Le Grimoire avait fait l'objet de deux inspections policières, en 2012 et en 2013.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Bien qu'elle les ait contestées, la microbrasserie Le Grimoire devra acquitter les amendes liées à quatre des cinq infractions qui lui étaient reprochées en vertu de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques.

Ces amendes lui avaient été imposées à la suite de deux inspections policières menées en 2012 et en 2013 au bar de la rue Principale, à Granby. Sur place, les agents avaient intercepté des mineurs, par deux fois des boissons alcooliques contenant des insectes, une qui n'avait pas le timbre de la Société des alcools du Québec (SAQ) et une autre qui n'avait pas été achetée directement de la SAQ.

Les propriétaires avaient contesté ces infractions en cour. Par la voix de leur avocat, Me Robert Jodoin, ils ont fait valoir qu'ils avaient fait preuve de «diligence raisonnable», soit qu'ils avaient pris toutes les précautions nécessaires pour empêcher que ces situations ne surviennent et qu'ils ne pouvaient en être tenus responsables. Me Jodoin a aussi attaqué la fiabilité des analyses effectuées sur les bouteilles.

Dans sa décision rendue mardi au palais de justice de Granby, la juge de paix magistrat Monique Perron a rejeté cet argument et maintenu quatre des cinq infractions déposées. Le Grimoire est acquitté d'avoir eu dans son commerce une bouteille qui n'avait pas été directement achetée à la SAQ puisqu'elle avait été apportée - et cachée - par un client.

Contradictions

Pour les autres délits, le juge Perron n'a pas cru que les propriétaires avaient fait preuve de diligence raisonnable. Ils se sont contredits dans leurs explications, notamment en ce qui a trait à la surveillance des mineurs ainsi qu'à l'entretien et l'identification des bouteilles.

«L'établissement n'a pas pris toutes les mesures nécessaires», a-t-elle précisé. La preuve a toutefois été faite que depuis les inspections, Le Grimoire a considérablement resserré ses contrôles en matière d'hygiène et de surveillance. La microbrasserie a aussi laissé tomber ses promotions visant une jeune clientèle.

Elle n'a pas été prise en faute depuis, indique Me Marie-Christine Simard, du ministère public. «C'est une compagnie qui a appris de ses infractions. De notre côté, on est satisfaits.» Le montant des amendes retenues s'élève à 1825$, plus les frais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer