Année «charnière» pour LA FHM

La directrice générale, Nicole Laverrière, et la présidente... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La directrice générale, Nicole Laverrière, et la présidente du conseil d'administration, Manon St-Louis, ont présenté les activités de la saison estivale à la Ferme Héritage Miner.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Nouveau décor pour la boutique, nouvelle fabrique à grilled cheese, nouveaux jardins thématiques: la Ferme Héritage Miner (FHM) est en effervescence. L'endroit n'en est pas moins à une période «charnière» de son existence, a affirmé jeudi la présidente du conseil d'administration, Manon St-Louis.

Il s'agit d'une «année charnière», car la FHM vise l'autonomie financière. Et pour y arriver, la population doit s'approprier l'endroit encore davantage et y développer des habitudes, estime celle qui a succédé à Paul Bergeron à la présidence. Les nouveautés présentées jeudi, lors d'un point de presse, ont ainsi pour objectifs de rendre les lieux encore plus attrayants.

Le décor de la boutique a été revu. L'offre de produits locaux, bonifiée. Le bar laitier a été déménagé de la laiterie à la boutique. Une fabrique à sandwichs au fromage grillé haut de gamme (le Fermier traditionnel, Le Grillé au Soleil, le Magret des champs, le Tendre à croquer et le Décadent), préparés avec des produits du terroir d'ici, y a été aménagée et sera ouverte dès samedi.

Activité populaire, les thés à l'anglaise seront de retour pour la saison estivale. Nouveauté: la Ferme a maintenant ses thés signatures, alors que deux thés, le Pinetree et le Lady Betty, nommé ainsi en l'honneur d'Élizabeth Miner Lubecki, ont été développés pour l'entreprise, a précisé la directrice générale de l'endroit, Nicole Laverrière.

Trois nouveaux jardiniers se sont aussi joints à l'équipe de la FHM. La gestion des jardins collectifs de la ville de Granby a été confiée à la Ferme, mais celle-ci a aussi ses propres jardins, accessibles aux visiteurs. Cette année, des thématiques seront développées comme le potager autochtone, le parterre de fleurs comestibles, le jardin de l'apothicaire et la culture de champignons.

Calendrier rempli

Selon Manon St-Louis, le calendrier estival de la Ferme est déjà bien rempli. Les camps d'été seront de retour pour les apprentis fermiers de 6 à 12 ans, mais plusieurs activités sont aussi à l'agenda. Ce samedi, c'est le rendez-vous printanier, où il sera notamment possible d'échanger des vivaces et des semences. La fête de la crème glacée, le festin fermier et la fête des récoltes reviendront également cet été.

Différentes formations seront en outre offertes, dont un atelier de canicross avec Geneviève Baril de Sirius Sports Canins, ce dimanche, dans les sentiers des Boisés Miner. Harnais et chiens peuvent être fournis, au besoin. Au fil de l'été, des ateliers de boulangerie, d'herboristerie, de mycologie, de cuisine et de fabrication de conserves seront aussi présentés.

Tout cela est possible grâce au travail soutenu d'une «petite équipe de travail dévouée», souligne Manon St-Louis.

La FHM a été fondée en 2008. À l'époque, les bâtiments ne payaient pas de mine. Beaucoup de chemin a dû être parcouru, rappelle la présidente. À l'heure actuelle, la Ferme a franchi un peu plus de la moitié de la route vers la voie de l'autonomie financière. D'ici deux ou trois ans, la situation devrait être plus confortable, dit-elle. «C'est important que chaque activité fasse ses frais parce qu'il ne faut pas oublier que la Ferme donne aussi des légumes et de la viande à SOS Dépannage», relève Mme St-Louis. «Il y a des achats à faire pour offrir ces denrées. Il y a aussi les bâtiments à entretenir», dit Nicole Laverrière.

Cette dernière affirme être arrivée en poste il y a un an, alors qu'un «excellent travail de mise en place» avait été effectué. Elle a pour mandat de développer l'entreprise, qui a en outre un volet social. «La Ferme est là pour les citoyens. C'est à eux de la fréquenter», dit Mme Laverrière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer