En croisade pour la sécurité des piétons

Le Granbyen Gaston Patenaude craint pour la sécurité... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le Granbyen Gaston Patenaude craint pour la sécurité des piétons à l'intersection de la rue St-Hubert et du boulevard David-Bouchard.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le Granbyen Gaston Patenaude n'a pas l'habitude de se mêler des affaires municipales. Mais il juge que l'intersection de la rue Saint-Hubert et du boulevard David-Bouchard est tellement dangereuse pour les piétons qu'il a décidé d'essayer de faire bouger les choses.

Le mois dernier, il a été témoin d'un groupe de jeunes filles prises au milieu de la chaussée, parmi les voitures, même si le feu pour piétons leur indiquait qu'elles avaient encore 17 secondes pour traverser. Il n'en fallait pas plus pour que M. Patenaude rapporte cet événement au ministère des Transports du Québec (MTQ) et contacte le maire de Granby, Pascal Bonin.

Son message au MTQ est sans équivoque. «C'est inconcevable de ne pas protéger les piétons. Un accident va survenir et vous serez coupable de négligence. S.v.p., faites quelque chose», a-t-il écrit.

Jeudi, il a réitéré le même message lorsque La Voix de l'Est l'a rencontré. «Je trouve que ce n'est pas normal. Quand les gens pèsent sur le bouton, ils ont un sentiment de sécurité. Mais ce n'est pas sécuritaire du tout», déplore-t-il.

Les piétons ne jouissent effectivement pas d'un feu pour piétons protégé à cette intersection. Si c'était le cas, tous les feux pour les automobilistes resteraient au rouge, lorsque le feu pour piétons passe au vert. Actuellement, même si le feu pour piétons a été actionné, la lumière tourne au vert. Voitures et piétons se retrouvent ainsi sur la chaussée. La situation est particulièrement problématique, l'été, alors que plusieurs visiteurs du Zoo de Granby traversent à cet endroit.

Lors de la dernière campagne électorale, en 2013, des aspirants conseillers municipaux de ce district avaient, eux aussi, tiré la sonnette d'alarme et manifesté le désir d'intervenir pour améliorer la sécurité de l'endroit.

Tourner en rond

Le maire Bonin affirme que cela fait «des années» qu'il y a des discussions entre la Ville et le MTQ au sujet de cette intersection. Mais la problématique est semblable, selon lui, à celle de l'intersection de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte. La Ville juge l'endroit dangereux et demande au ministère d'intervenir, la route étant sous sa responsabilité, mais le MTQ, lui, ne voit pas les choses du même oeil.

«Le ministère ne voudra pas investir et la Ville va lui dire que c'est sa route. On va encore tourner en rond (...) N'importe qui à Granby peut voir que c'est dangereux, surtout l'été, mais il y a toujours des fonctionnaires dans des bureaux qui jugent que ça ne l'est pas», laisse tomber Pascal Bonin.

Selon lui, un feu pour piétons protégé n'est toutefois pas forcément la meilleure solution, car il ajouterait à la congestion l'été, alors que la circulation est déjà très importante en période de haute saison touristique au Zoo. «Ça serait épouvantable», croit-il.

Chose certaine, la rue Saint-Hubert Nord (dans le secteur Canton) fera l'objet de travaux de réfection cet été. Une piste multifonctionnelle sera aussi ajoutée. «Le but, c'est d'avoir une fluidité de mouvement et de rejoindre le réseau cyclable qu'on veut étendre. Est-ce qu'il y aura un tunnel, une passerelle ou une traverse? Je ne peux pas dire ce que ce sera. On n'est pas rendus là encore. Mais c'est définitif que ça prend quelque chose pour sécuriser les piétons», croit-il.

Le directeur des services techniques à la Ville, Gabriel Bruneau, précise qu'il est aussi éventuellement prévu d'aménager la piste multifonctionnelle dans la portion sud de la rue Saint-Hubert, soit celle s'étirant entre la rue Principale et le boulevard David-Bouchard. À moyen terme, la Ville et le ministère devront convenir d'une solution pour assurer la sécurité de tous, dit-il. À ce jour, les demandes de la Ville, adressées pas plus tard que l'année dernière pour l'aménagement d'un feu pour piétons protégé, ont été refusées, note M. Bruneau.

Une étude de sécurité réalisée

Une étude de sécurité sera réalisée à l'intersection de la rue Saint-Hubert et du boulevard David-Bouchard, à Granby, a affirmé jeudi la conseillère en communication au ministère des Transports, Hélène Beauchesne.

Selon elle, un comptage routier devra être effectué, préalablement à l'étude, au cours de l'été 2016 afin d'être représentatif des débits sur la route.

L'étude de sécurité tiendra ainsi compte des «débits véhiculaires» ainsi que des piétons. «L'objectif de l'étude est de minimiser les conséquences sur la fluidité des usagers de la route et de maximiser la protection des cyclistes et des piétons», a expliqué Hélène Beauchesne.

Celle-ci affirme toutefois ne pas avoir en main l'échéancier détaillé de la réalisation de l'étude, si ce n'est du comptage routier qui sera effectué au cours de la saison chaude.

«Une décision sera prise en fonction des résultats de l'étude», conclut Mme Beauchesne.

Différents types de feux

Les feux pour piétons peuvent fonctionner de trois façons. Le mode de fonctionnement est choisi par le gestionnaire du réseau routier.

Mode protégé

- Tous les mouvements de véhicules sont interdits durant toute la phase piétonne.

- Le virage à droite au feu rouge est interdit dans les approches où les véhicules effectuant la manoeuvre croisent le passage pour piétons.

Mode partiellement protégé

- Certains mouvements de véhicules sont interdits durant la première partie de la phase piétonne, puis permis par la suite. Par exemple, la flèche verte vers l'avant (mouvement tout droit) est utilisée durant l'engagement pour par la suite faire place au feu vert permettant de tourner dans toutes les directions.

- Le virage à droite au feu rouge est interdit dans les approches où les véhicules effectuant la manoeuvre croisent le passage pour piétons.

- Utilisé beaucoup avec flèche.

Mode non protégé

- Certains mouvements de véhicules sont permis durant la phase piétonne.

- Le virage à droite au feu rouge peut être permis dans les approches où les véhicules effectuant la manoeuvre croisent le passage pour piétons.

 

Source: Transports Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer