Terres Miner: Shell lorgne le secteur

La bannière Shell pourrait s'implanter à l'angle de... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La bannière Shell pourrait s'implanter à l'angle de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte, à Granby. Un projet est à l'étude à l'hôtel de ville, a appris La Voix de l'Est.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le secteur résidentiel se développe à la vitesse grand V dans le développement des terres Miner, à Granby. A contrario, le secteur commercial prévu à l'angle de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte est au point mort. Mais les choses pourraient changer. Un projet est à l'étude à l'hôtel de ville, a confirmé l'un des promoteurs de Développement Terres Miner, Daniel Touchette.

«Si ça se passe pour le mieux avec le conseil municipal, il va y avoir une bannière Shell qui va s'implanter là», a pour sa part affirmé Jean-Philippe Morency, consultant immobilier pour l'entreprise Filgo, qui travaille sur ce projet.

L'an dernier à pareille date, la bannière Couche-Tard avait confirmé vouloir s'installer à ce carrefour achalandé. Mais elle s'est retirée du dossier. Elle n'approuvait pas certaines des technicalités imposées par la Ville pour l'aménagement futur de la rue Robitaille, explique M. Morency, qui a également travaillé sur ce projet avec Couche-Tard.

L'ajout envisagé de terre-pleins, rue Robitaille, dans l'éventualité de l'aménagement d'un carrefour giratoire à cette intersection, posait particulièrement problème, semble-t-il. Car l'accès aux futurs commerces qui s'implanteront dans le développement commercial est prévu par la rue Robitaille. Couche-Tard avait des réserves sur la fluidité de la circulation.

Sécurité

Le maire Pascal Bonin affirme que le conseil municipal n'a pas l'intention de reculer sur la question des terre-pleins, même si leur aménagement n'est pas prévu à court terme. «On ne veut pas se retrouver avec des problèmes futurs de sécurité. Nous sommes unanimes. On ne cédera pas là-dessus», dit-il.

Il semble cependant que Shell soit prête à composer avec la situation, dit Jean-Philippe Morency. Des plans ont été déposés à l'hôtel de ville, dit-il. Le dossier devrait éventuellement se retrouver à l'ordre du jour d'une séance du conseil municipal. Il serait projeté de construire à cet endroit une station-service, doublée d'un dépanneur Super Soir.

Des commerces de restauration pourraient également s'implanter dans ce secteur. Mais impossible d'en savoir plus pour le moment.

Après le retrait de Couche-Tard du projet, Jean-Philippe Morency dit avoir lui-même approché Shell à titre de consultant immobilier, car il considère le terrain «adéquat» pour ce type de commerce de proximité.

Shell posera-t-elle la première pierre du développement commercial dans ce secteur? «C'est positif, ça devrait bien aller», estime Serge Fleurent, responsable de ce volet au sein de Développement Terres Miner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer