Suzanne Surette prend les rênes de la Fondation du CHG

Suzanne Surette prendra la gouverne de la Fondation... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Suzanne Surette prendra la gouverne de la Fondation du CHG dès le 4 avril.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) La Fondation du Centre hospitalier de Granby (CHG) a officiellement dévoilé mercredi le nom de sa nouvelle directrice générale. Suzanne Surette succède à André Larocque à la tête de l'organisme. Elle entrera en poste le 4 avril.

«On a eu une quinzaine de candidatures. Chaque personne avait ses qualités, mais Suzanne Surette s'est vraiment démarquée. C'est une femme de défis qui cadre très bien dans la philosophie de l'organisation. Et elle a la Fondation tatouée sur le coeur», a indiqué en entrevue la présidente du conseil d'administration de la Fondation du CHG, Pierrette Grenier.

Tout récemment, la Granbyenne a été candidate aux élections partielles dans le district trois. Côté professionnel, Suzanne Surette compte une quinzaine d'années d'expérience dans le domaine hôtelier. Elle n'a pas hésité à faire le grand saut dans l'univers philanthropique, car son conjoint, Serge Bernier, a été membre du conseil d'administration de la Fondation du CHG pendant plusieurs années.

«La Fondation fait partie de ma vie depuis longtemps. Je travaille avec plusieurs OBNL et le côté humain m'interpelle particulièrement. Lorsque j'ai appris le départ de M. Larocque, c'était incontournable de poser ma candidature à la direction générale. Pour moi, c'est important de contribuer à une organisation en laquelle je crois, qui me tient à coeur. Ça vient me chercher dans mes valeurs. Et en retour, je sais que je peux apporter des idées neuves et mon dynamisme. Vraiment, je suis très enthousiaste d'entrer en poste!», a-t-elle lancé au bout du fil.

Moment charnière

Selon Pierrette Grenier, la nouvelle directrice générale arrivera à un «moment charnière», car la Fondation amorce une refonte de son plan stratégique. «On veut amener la Fondation ailleurs, à un autre niveau, en atteignant davantage la jeune clientèle. Ça implique de revoir notre image de marque, tout en étant plus présent sur les réseaux sociaux. Je crois que Mme Surette est la personne qu'il faut pour faire ce virage», a mentionné la présidente du c.a.

Une vision que partage la nouvelle directrice générale. «Pour que la Fondation connaisse du succès, et elle en a déjà, il faut que les gens se l'approprient encore plus. Il faut aussi que la relève soit au rendez-vous chez les donateurs. Il y a tellement de causes. Pour se démarquer comme organisation philanthropique, il faut être partout. Être visible et dynamique. Je suis quelqu'un qui fonctionne beaucoup avec ses valeurs, mais surtout avec son instinct. Et jusqu'ici, ça m'a très bien servie. Je crois en la Fondation et je veux y rester à long terme, a fait valoir la femme de 45 ans. Dans quelques années, avec le recul, je pourrai dire que j'ai fait le bien autour de moi, dans un travail valorisant que j'aime.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer