Une école de motocross suscite des inquiétudes

L'implantation projetée d'une école de motocross au 1599... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'implantation projetée d'une école de motocross au 1599 rue Principale, à Granby, inquiète des résidants du voisinage.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'implantation projetée d'une école de motocross au 1599 rue Principale, à Granby, inquiète des résidants du voisinage. Ils appréhendent de voir leur quiétude perturbée par le bruit des bolides. Mais leurs craintes ne sont pas fondées, estime le promoteur du projet, Michaël Smith-Gagné.

«Quand on dit motocross, les gens ont peur du bruit. Mais le site n'est pas ouvert au public. On utilise mes motos, qui sont des motos quatre temps barrées pour les jeunes de cinq à 13 ans. Il n'y aura pas de motos deux temps. Ça fait moins de bruit qu'un go kart et moins de bruit qu'une tondeuse», a affirmé M. Smith-Gagné, à l'occasion d'une assemblée publique de consultation tenue cette semaine, dans le cadre des démarches de changement d'usage entreprises par la Ville de Granby.

Le promoteur souhaite aménager une piste de motocross avec cours d'initiation et camps de jour pour les enfants. Même si la piste serait aménagée en arrière-lot, près d'une zone boisée, certains résidants du secteur ne voient pas le projet d'un bon oeil. «Ça va faire du bruit d'avoir les motos en arrière. Je ne suis pas pour ça. Le bruit de la 112, c'est déjà assez», a lancé un citoyen, Jean-Paul Brodeur.

La propriétaire du Motel Bonsoir, voisin du site où pourrait ouvrir l'école de moto, a aussi émis des craintes sur le bruit qui pourrait perturber sa clientèle.

Registre?

Michaël Smith-Gagné affirme pour sa part qu'il opère déjà des circuits depuis huit ans, dont un à Québec, sur le site d'Expo-Cité. Il dit n'avoir jamais eu à composer avec des plaintes de bruit.

Le site serait en opération de juin à septembre, de 9h à 17h en semaine, et, sur réservation, de 10h à 16h la fin de semaine. «Ce ne sont pas des motos de compétition; ce sont des motos d'apprentissage», précise le représentant de Mx Académie.

Les démarches de changement d'usage, réalisées en vertu d'un projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (PPCMOI), se poursuivront lors de la prochaine séance ordinaire du conseil, le 7 mars. Un avis public sera par la suite publié le 16 mars. Les citoyens qui souhaiteraient s'opposer au projet pourront alors déposer une requête, comportant un minimum de 12 signatures, pour réclamer la tenue d'un registre.

Même si le promoteur s'est voulu rassurant, allant jusqu'à rencontrer les citoyens au terme de l'assemblée publique de consultation, l'option de faire circuler une requête est malgré tout envisagée, a affirmé une résidante du voisinage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer