Cannabis: une odeur suspecte mène à une plantation

Une odeur suspecte signalée aux pompiers a permis... (Archives La Presse)

Agrandir

Une odeur suspecte signalée aux pompiers a permis la découverte d'une plantation de cannabis dans un immeuble à logements de Granby.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Une odeur suspecte signalée aux pompiers a permis la découverte d'une plantation de cannabis dans un immeuble à logements de Granby. Une femme, connue des policiers, a été arrêtée et sera accusée de production de marijuana.

Les pompiers de Granby ont dû intervenir dans un immeuble locatif de la rue Place Youville pour une odeur suspecte, jeudi soir. En effectuant des vérifications, ils sont tombés sur une plantation de cannabis dans un appartement, explique Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby.

La découverte a été signalée aux forces de l'ordre, qui sont alors allées chercher un mandat de perquisition pour fouiller les lieux. Vingt-huit plants de cannabis d'une hauteur approximative d'un pied ont été saisis ainsi que de l'équipement servant à la culture de marijuana.

La locataire des lieux, une femme âgée de 50 ans, n'était pas sur place lors de la visite des policiers. Elle a été arrêtée plus tard en soirée. La Granbyenne a été libérée au terme de son interrogatoire. Elle sera accusée ultérieurement de production de cannabis.

Trafic de drogue à Rougemont

Par ailleurs, les policiers de la Sûreté du Québec ont mis fin à des activités de trafic de drogue à Rougemont en arrêtant deux hommes âgés de 67 ans et un troisième de 70 ans, plus tôt cette semaine.

Les policiers ont saisi plus de 150 grammes de cannabis en vrac, 15 grammes de ce qui semble être de la cocaïne, plus de 4000 cigarettes de contrebande et 1500 $ en argent dans une résidence du rang Double. Du matériel utilisé pour le trafic de la drogue a également été retrouvé par les policiers.

Le trio a été accusé de trafic de drogue. Leurs activités se déroulaient principalement à la résidence où les trois hommes cohabitaient.

L'opération policière découle d'une enquête amorcée il y a plusieurs mois à la suite d'informations transmises par le public, explique la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer