Un Granbyen tient les policiers en haleine

L'individu qui était barricadé chez lui s'est livré... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'individu qui était barricadé chez lui s'est livré aux policiers sans offrir la moindre résistance aux policiers. Il est sorti les mains dans les airs, puis il s'est couché au sol sous les ordres des agents.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Après avoir tenu les policiers en haleine pendant plus de deux heures, un homme barricadé dans son appartement s'est livré aux policiers sans offrir de résistance, vendredi midi, à Granby. L'individu s'expose à des accusations de voies de fait et de menaces.

«Je prenais mon café et j'ai vu les policiers qui arrivaient avec leurs boucliers et leurs carabines», raconte le barbier Michel Lachance, qui a suivi l'opération policière à même son commerce de la rue Court.

À la suite d'informations transmises par le public concernant une histoire de menaces et de voies de fait, les policiers ont mené une vaste et impressionnante opération dans la rue Court sur le coup de 10 h. Postés devant la bâtisse où vit le suspect, les policiers étaient armés et prêts à intervenir à tout moment.

«Les informations nous laissent croire que la sécurité d'une ou (plusieurs) personnes pourrait être compromise», avait indiqué au début de l'opération Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby.

Les policiers n'ont pris aucune chance. Ils ont érigé un vaste périmètre de sécurité. L'immeuble à logements voisin à celui où se terrait l'individu possiblement armé a été évacué par mesure préventive. Les employés de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs ont aussi été confinés dans leurs locaux sous ordre des policiers. Une alerte a également été donnée à l'école Sainte-Famille pour éviter que les enfants ne se retrouvent à l'extérieur.

Neuf armes à feu saisies

Les policiers sont parvenus à établir le contact avec le suspect âgé de 32 ans, qui est connu des forces de l'ordre. Celui-ci leur a fait savoir qu'il se livrerait sans résistance. L'homme est finalement sorti de son appartement les bras dans les airs vers midi trente. Après quelques pas, il a été sommé par les policiers de se coucher au sol, face contre terre.

Les agents l'ont alors menotté, puis conduit au poste de police où il a été interrogé. La scène a été filmée par quelques citoyens, dont Patrick Daigneault, qui a salué le travail des intervenants qui ont notamment empêché les enfants qui fréquentent l'école Sainte-Famille - dont les siens - de quitter l'établissement.

L'individu qui s'est barricadé chez lui s'expose à des accusations de voies de fait et de menaces. Il devait comparaitre par voie téléphonique en soirée vendredi pour déterminer s'il demeurait détenu. Sa comparution devant la cour, où les chefs d'accusation seront déposés, se tiendra ultérieurement.

L'intervention des policiers ne s'est pas arrêtée là. Ils ont obtenu un mandat de perquisition pour fouiller son logement. Les policiers y ont saisi neuf armes à feu ainsi que des munitions, toutes bien entreposées.

Notre vidéo

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer