District six: aux électeurs de se prononcer

Les candidats Victoire Marie-France Collard (en haut à gauche, Denyse... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les candidats Victoire Marie-France Collard (en haut à gauche, Denyse Tremblay (en haut à droite), Bruno Junior St-Amand (en bas à gauche) et Normand St-Laurent (en bas à droite).

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'heure des choix a sonné pour les électeurs du district six à Granby. Ils éliront ce dimanche celui ou celle qui les représentera à la table du conseil. Et la majorité des candidats en lice affirment ne pas avoir ménagé leurs efforts pour courtiser les citoyens.

«J'ai fait toutes les portes», a lancé l'une des quatre candidates dans la course, Denyse Tremblay. «Les résidants de certaines rues, comme Matton, Lamoureux et Ouellet, étaient même surpris de me voir parce qu'ils m'ont dit n'avoir jamais eu la visite d'aucun candidat», a ajouté cette infirmière retraitée qui dit vouloir continuer «à servir les gens», mais à titre de conseillère municipale.

L'objectif de Mme Tremblay, qui a tenté de se faire élire en 2013 dans le district trois: écouter les préoccupations des citoyens. «Je leur ai dit que je ne fais pas de promesse électorale», rapporte Mme Tremblay. «Je veux d'abord voir les ressources de la Ville avant de m'engager à faire quoi que ce soit», ajoute-t-elle.

«J'ai plein d'idées moi aussi, mais avant de les lancer, je veux savoir ce que j'ai pour travailler», fait valoir la candidate qui, comme ses adversaires, souhaite que les électeurs s'expriment en grand nombre dimanche.

Des idées pour cheminer

Bruno Junior St-Amand en était aussi à sa deuxième campagne électorale, après une tentative infructueuse en 2013. Au terme de quatre semaines à sillonner les rues du district six, il estime avoir réalisé sa «meilleure campagne». «J'ai eu deux ans pour peaufiner mes idées. Et le porte-à-porte m'a confirmé beaucoup de choses de mon programme électoral. Mes projets de glace réfrigérée dans le quartier des sports et de piste multifonctionnelle, rue St-François, ont reçu une bonne réception», se réjouit-il.

Le candidat, conseiller en finances personnelles chez Desjardins, a avancé plusieurs idées pour le district et pour l'ensemble de la Ville. À ses yeux, il s'agit de «projets réalistes», qui ne demandent pas toujours des investissements faramineux. «Des fois, on se fait reprocher d'avoir trop d'idées, mais je pense qu'une ville qui n'a pas d'idées et de vision, c'est une ville morte. On veut que Granby reste vivante et chemine avec ses citoyens», dit-il.

Bruno Junior St-Amand affirme que, s'il est élu, il se présentera également à l'hôtel de ville avec les commentaires, les idées et les préoccupations des citoyens. «S'il y a une collaboration avec les citoyens, c'est plus facile pour le conseiller municipal d'avoir une voix forte», estime-t-il.

Pour un Festival interculturel

Victoire Marie-France Collard affirme pour sa part qu'elle a reçu de nombreux commentaires des résidants au sujet de la prime de transition touchée par le conseiller démissionnaire du district, Serges Ruel, alors qu'il travaille maintenant aux côtés du député de Shefford à Ottawa, Pierre Breton. À cet effet, la candidate affirme être en faveur d'une révision des modalités pour l'attribution de cette prime.

Autre point avancé par Mme Collard, qui était également candidate à l'élection partielle tenue le mois dernier dans le district trois: Granby, qui accueille 118 nationalités, devrait avoir un festival interculturel, à l'image d'autres villes, dit-elle. Selon elle, un tel événement ne pourrait qu'être bénéfique pour l'économie locale.

La vitesse trop élevée dans les rues étant une des préoccupations relevées par les citoyens, Victoire Marie-France Collard, préposée aux bénéficiaires à l'hôpital de Granby et propriétaire du salon de coiffure Africa, dit souhaiter qu'un plus grand nombre de panneaux incitant au respect des limites de vitesse soient mis en place.

Outre Denyse Tremblay, Bruno Junior St-Amand et Victoire Marie-France Collard, le nom de Normand St-Laurent figure aussi sur les bulletins de vote. Mais ce dernier a mené une campagne plus discrète dans les médias.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer