Bell investit 27 M$ à Granby

Une cinquantaine de techniciens de Bell s'affaireront au... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Une cinquantaine de techniciens de Bell s'affaireront au déploiement de 775 km de câbles de fibre optique au cours des prochains mois à Granby.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Bell investit 27 millions$ pour déployer le réseau de fibre optique à Granby. La technologie sera présente sur plus de 85 % du territoire d'ici la fin de l'année, a annoncé vendredi en conférence de presse le vice-président, services résidentiels chez Bell, Nicolas Poitras.

Le maire Pascal Bonin (à droite) souligne que le... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le maire Pascal Bonin (à droite) souligne que le projet ne coûtera pas un sou aux contribuables granbyens, même si un employé est affecté à ce dossier.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Cela permettra assurément à Granby de se démarquer, s'est réjoui le maire, Pascal Bonin. «On met en place l'infrastructure numérique de la plus haute technologie. Généralement, le déploiement de la fibre optique dans une ville crée 3 % de croissance économique. Ça a un impact majeur sur l'économie», a-t-il commenté.

«Il y a encore très peu de villes au Québec et au Canada qui l'ont. On se considère très chanceux», a ajouté le maire.

Selon Nicolas Poitras, de Bell, la fibre optique n'est pas encore répandue dans les grands centres urbains, dont Montréal. À Sherbrooke, la fibre optique n'est présente qu'en partie seulement. «Magog est une des premières villes qui a été faite en totalité parce qu'elle avait un potentiel d'abonnements et un réseau aérien plus facile à remplacer. Granby a le même profil», souligne le vice-président, services résidentiels.

À Granby, 775 km de câbles de fibre optique devront être déployés, ce qui permettra de couvrir quelque 28 000 résidences et entreprises. Une cinquantaine de techniciens seront ainsi actifs dans le secteur au cours des prochains mois. La technologie est déjà présente sur 18 % du territoire.

«Sur chaque poteau, dans les cours des maisons, dans les secteurs commercial et industriel, on va repasser la fibre par-dessus le réseau de cuivre», explique Nicolas Poitras. Les travaux devraient être complétés au début 2017.

Le plus rapide

La fibre optique permettra aux internautes d'atteindre la vitesse de 940 mégabits par seconde. «La fibre optique va permettre aux gens de Granby d'avoir ce qu'il y a de plus rapide en matière d'accès à Internet», déclare M. Poitras, tout en soulignant que la technologie évoluera avec les améliorations apportées sans qu'une mise à niveau soit nécessaire.

Pour les petites et moyennes entreprises de Granby, il s'agit d'une bonne nouvelle, affirme en outre le représentant de Bell, car une telle vitesse était auparavant réservée aux grandes entreprises.

«Ce n'était pas abordable pour les plus petites. Avec la fibre optique, elles auront maintenant accès à une vitesse de classe mondiale. C'est bon pour celles qui font affaire avec le reste de la planète, le reste de la province», dit-il.

Les Granbyens pourront en outre avoir accès au service de télé Fibe de Bell et ses différentes fonctions à prix avantageux, souligne Nicolas Poitras.

Le maire Bonin souligne que le projet ne coûtera pas un sou aux contribuables granbyens, même si un employé est affecté à ce dossier. Bell a accepté de pourvoir au salaire de cet employé pour la durée du déploiement de la technologie.

Aux yeux de Pascal Bonin, la présence de la fibre optique sur la quasi-totalité du territoire de la Ville permettra par ailleurs de rehausser l'image de la ville. «Ça va montrer aux investisseurs qu'on est une ville très intéressante pour le développement d'une entreprise, grande comme petite», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer