Bruno Junior St-Amand dévoile d'autres projets

Candidat à l'élection partielle dans le district six... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Candidat à l'élection partielle dans le district six à Granby, Bruno Junior St-Amand a plusieurs projets à proposer aux électeurs qu'il rencontre à l'occasion du traditionnel «porte-à-porte».

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le candidat à l'élection partielle dans le district six à Granby, Bruno Junior St-Amand, a dévoilé vendredi de nouveaux projets qu'il aimerait mettre de l'avant, s'il est élu comme conseiller municipal le 31 janvier prochain. À commencer par la valorisation de la rivière Yamaska en zone urbaine ainsi que la poursuite des efforts pour conserver la culture à l'avant-scène de Granby.

Le quartier six est bordé par la rivière Yamaska, a fait remarquer en entrevue M. St-Amand, qui se définit lui-même comme un amateur de pêche urbaine.

À ses yeux, il importe de prendre tous les moyens possibles pour valoriser la portion de rivière qui transite au coeur de la ville. Les citoyens pourraient se «réapproprier» le cours d'eau si un sentier permettait de le sillonner, croit-il.

«Il y a déjà un début de sentier près de la passerelle Miner. Il pourrait être prolongé vers le boulevard David-Bouchard, dans la mesure du possible. L'idée, ce n'est pas de mettre du béton, mais de faire des sentiers un peu comme au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin», avance le candidat.

Si l'endroit est fréquenté, «ça serait peut-être un peu plus gênant d'aller jeter ses déchets...», ajoute-t-il. Des centaines de livres d'ordures sont retirées des berges et des eaux de la rivière Yamaska chaque année, à l'occasion d'une corvée citoyenne.

Pour la culture

Bruno Junior St-Amand se positionne également en faveur de la culture, sous toutes ses formes. «Avec le départ de Serges Ruel (le conseiller à qui il souhaite succéder), quelqu'un devra reprendre le flambeau», fait-il valoir.

Serait-il intéressé par ces dossiers, s'il devait se retrouver à la table du conseil? Au maire d'évaluer les forces et les intérêts des élus, élude M. St-Amand.

Chose certaine, là encore, le candidat ne manque pas d'idées. Il aimerait entre autres étudier la faisabilité d'une activité de théâtre de rue afin de proposer aux citoyens une nouvelle façon de vivre le centre-ville, un peu à l'instar de ce qu'ont offerts les spectacles multimédias à l'église Notre-Dame et la Grande glisse l'été dernier.

«Si on trouve de bons partenaires pour le théâtre de rue, ça pourrait peut-être permettre de dynamiser le centre-ville», dit-il.

Autre souhait: que le 50e anniversaire du Festival international de la chanson de Granby en 2018 «passe à l'histoire». La Ville rayonne grâce à cet événement, fait-il remarquer. Et elle pourra sûrement contribuer à faire de cet anniversaire un moment marquant.

Réduction de la dette

Conseiller en finances personnelles chez Desjardins, Bruno Junior St-Amand souligne par ailleurs porter une attention particulière aux finances de la Ville. Et, à cet effet, bien qu'il reconnaisse les efforts du conseil municipal pour stabiliser la dette de la Ville à 80,5 millions$, il se positionne d'emblée afin qu'elle soit réduite, sans toutefois affecter les services aux citoyens.

«Qu'advient-il des finances de la Ville de Granby en cas de hausses des taux d'intérêt?», questionne M. St-Amand. La dette doit diminuer pour protéger la Ville «des impacts d'une hausse répétée des taux d'intérêt», estime-t-il.

Le compte à rebours est amorcé pour les quatre candidats qui se font la lutte dans le district six. Le vote par anticipation se déroulera ce dimanche de 12 h à 20 h, à l'école l'Envolée, au 549, rue Fournier. M. St-Amand se mesure à Denyse Tremblay, Victoire Marie-France Collard et Normand St-Laurent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer