Les collisions mortelles en hausse

Trente-huit personnes ont perdu la vie sur le... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Trente-huit personnes ont perdu la vie sur le territoire estrien desservi par la Sûreté du Québec et 34 en Montérégie en 2015.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) L'année qui vient de s'écouler a été meurtrière sur les routes du Québec avec une hausse de 13% du nombre de collisions mortelles. La vitesse et la conduite dangereuse représentent les principales causes de ces accidents, qui ont impliqué plus de motocyclistes, mais moins de jeunes conducteurs.

En 2015, 245 automobilistes ont perdu la vie sur le territoire de la Sûreté du Québec, contre 216 l'année précédente.

De ce nombre, 38 personnes ont péri sur les routes de l'Estrie et du Centre-du-Québec et cinq dans des secteurs hors route, c'est-à-dire des sentiers de VTT et de motoneige. En Montérégie, les policiers déplorent la mort de 34 personnes, dont quatre dans des sentiers. Il a été impossible d'obtenir les statistiques pour les postes de la SQ qui desservent la région.

Les causes de collisions les plus fréquentes sont les excès de vitesse et la conduite dangereuse dans une proportion de 26%, suivis par la conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool, la drogue ou la fatigue dans 17% des cas. Les distractions au volant comptent pour 5%.

Vingt et un pour cent des victimes n'avaient pas bouclé leur ceinture de sécurité.

Les motocyclistes ont été plus nombreux à être impliqués dans des collisions fatales. Ils ont été43 en 2015 contre 33 en moyenne, ces dernières années, soit une hausse de 30%.

Par ailleurs, 43 conducteurs âgés de 16 à 24 ans ont trouvé la mort sur les routes en 2015, contre 70 en moyenne les années précédentes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer