Julie Bourdon mise sur le transport actif

Julie Bourdon a dressé hier le bilan de... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Julie Bourdon a dressé hier le bilan de la campagne électorale qu'elle a menée au cours des dernières semaines dans le cadre de l'élection partielle dans le district trois.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La campagne électorale tire à sa fin dans le district trois, mais la candidate Julie Bourdon a présenté vendredi de nouveaux enjeux qu'elle aimerait mettre de l'avant à l'échelle de la ville, si elle est élue dimanche. À commencer par le transport actif.

Par transport actif, Julie Bourdon entend la course, la marche et le vélo. Son objectif: qu'éventuellement, les citoyens puissent utiliser, par exemple, leur vélo de façon sécuritaire pour aller à l'école, faire leurs courses ou se rendre à la bibliothèque municipale.

«Lorsqu'on va réparer des rues dans le futur, il faudrait garder en tête de créer une piste cyclable ou une ligne de trottoirs pour favoriser les déplacements sécuritaires», a relevé la candidate à l'occasion d'un point de presse.

Ce genre d'entreprise ne se concrétisera pas en deux ans, reconnaît-elle. Il faut davantage y voir une perspective à long terme. La Ville de Granby a d'ailleurs sondé les citoyens à cet effet en 2012, mais les conclusions de l'étude n'ont pas fait grand bruit.

Autre volonté de Julie Bourdon: que le projet de renouveau du centre-ville annoncé dans le dernier budget soit réalisé au diapason des commerçants et des citoyens. La candidate souhaite qu'un exercice de consultation soit mené afin que le centre-ville reflète réellement leurs besoins et leurs attentes. En 2016, Granby a réservé un million$ rien qu'en honoraires professionnels pour ce projet, appelé à se déployer sur plusieurs années.

Par ailleurs, s'il n'en tient qu'à Julie Bourdon, elle contribuera à la formation d'un comité jeunesse pour les 16 à 24 ans afin de favoriser la prise de parole de ces citoyens. De cette façon, les jeunes pourraient participer à l'identification de leurs priorités et se familiariser avec les rouages d'un conseil de ville. Qui sait, cela pourrait inciter les jeunes à revenir s'installer en région, avance Julie Bourdon.

Préserver la qualité de vie

Si elle est élue, la candidate assure par ailleurs vouloir préserver la qualité de vie et l'environnement paisible qui prévalent dans le district trois. «Mon mandat sera de maintenir et de protéger les raisons pour lesquelles ces citoyens ont opté pour ce quartier, dont l'accès à la nature et à l'environnement», dit-elle.

Après avoir cogné à plus de 2300 portes et rencontré différents dirigeants d'entreprises ou d'organismes du district, Julie Bourdon affirme avoir fait ses devoirs pour prendre note des besoins et des préoccupations. «Je vais savoir où aller si je suis élue», déclare-t-elle.

Les citoyens auront le dernier mot ce dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer