Piscine Miner: problème de chloramine

La piscine Miner sera fermée au début de... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La piscine Miner sera fermée au début de la semaine prochaine pour permettre de régler un problème de chloramine présente en trop grande quantité.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La piscine Miner à Granby sera fermée au début de la semaine prochaine pour permettre de régler un problème de chloramine, un sous-produit de désinfection, présent en trop grande quantité dans l'air et dans l'eau de l'endroit, a expliqué hier le chef de la division aquatique à la Ville, Pascal Boivin.

Selon lui, le problème a été observé il y a plus de trois semaines. Depuis, des opérations de surchloration ont été réalisées dans l'espoir de revenir à la normale. Mais sans succès.

Dimanche soir, après la période de bain libre, à 20 h 30, un traitement-choc sera ainsi tenté afin d'éliminer les surplus de chloramines, qui résultent de l'action du chlore sur les matières azotées laissées par les baigneurs, comme la sueur, l'urine, la salive.

Il est prévu que la piscine demeure fermée lundi. Elle pourrait rouvrir mardi dans la journée, mais il est conseillé de vérifier auprès de l'administration avant de se déplacer.

Présente en quantité importante, la chloramine n'est pas sans effet sur les baigneurs. Certains peuvent éprouver une irritation des yeux et des voies respiratoires et des démangeaisons cutanées. Certaines remarques en ce sens ont par ailleurs été signifiées à la direction de la piscine Miner, confirme Pascal Boivin. 

Selon lui, d'autres moyens chimiques ou mécaniques pourraient être employés pour éliminer le surplus de chloramine. «Mais notre piscine n'est pas faite pour ça», dit-il avant d'ajouter que «les équipements et leur âge» imposent des contraintes. «Nous sommes limités dans les actions que nous pouvons poser», ajoute-t-il.

À la douche!

Le maire de Granby, Pascal Bonin, affirme que cette situation tend à lui donner raison, alors qu'il avait souligné, dans le cadre du projet d'élaboration d'un nouveau centre aquatique au parc Dubuc, qu'il sera de plus en plus difficile de préserver l'actuelle piscine Miner de fermetures ponctuelles à la suite de bris.

«Les journées de fermeture vont commencer à s'enfiler, a-t-il laissé tomber hier. C'est ça qui est en train d'arriver.»

Pascal Boivin, lui, affirme que l'équipe de la piscine tente de déterminer ce qui a causé ce surplus de chloramine. Les baigneurs peuvent aider à prévenir cette situation en respectant la consigne qui prévoit qu'ils passent tous sous la douche avant d'aller dans l'eau, y compris après un passage au bain vapeur.

«La douche est un élément très important contre la chloramine, car elle élimine plusieurs impuretés qui se retrouvent dans l'eau, comme la sueur, l'urine et les matières fécales. Ces impuretés se retrouvent dans le drain de la douche plutôt que dans la piscine», fait valoir le chef de la division aquatique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer