Granby: deux candidates de plus sur les rangs

Suzanne Surette et Victoire Marie-France Collard sont deux... (La Voix de l'Est)

Agrandir

Suzanne Surette et Victoire Marie-France Collard sont deux nouvelles aspirantes conseillères municipales en vue de l'élection partielle qui aura lieu le 20 décembre.

La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Les candidats se multiplient en vue de l'élection partielle du 20 décembre à Granby. Deux nouvelles aspirantes conseillères municipales ont déposé au cours des derniers jours leur bulletin de candidature à la présidente d'élections de la Ville, ce qui, à ce jour, porte à six le nombre de personnes intéressées à succéder à Pierre Breton dans le district trois.

La Voix de l'Est avait déjà rapporté l'intérêt de Julie Bourdon, Éliette Jenneau, Réjean Chabot et Pierre De L'Isle à occuper un siège à la table du conseil municipal. Suzanne Surette et Victoire Marie-France Collard se joignent maintenant à eux.

«Je suis très emballée. J'ai le goût de m'investir, de faire progresser la communauté», a déclaré mardi Mme Surette, à l'occasion d'un point de presse tenu à proximité de l'école primaire Eurêka.

Un endroit symbolique, a-t-elle expliqué, car la sécurité est un de ses principaux thèmes de campagne. Le district trois compte trois écoles et, par conséquent, plusieurs piétons. «La vitesse est une des principales préoccupations. J'aimerais faire une réflexion sur les limites de vitesse où, dans certains secteurs, à 50 km/h, ça demeure trop élevé», dit-elle.

Suzanne Surette, directrice de comptes pour les Hôtels Villegia, affirme également porter une attention particulière aux infrastructures, alors que «le district est en pleine croissance», de même qu'aux Boisés Miner. «C'est une des plus grandes richesses que nous avons. Je souhaite les mettre en valeur, en faire la promotion et que la population se les approprie davantage», dit-elle.

Pas du district

Mère de deux enfants, Mme Surette se définit comme «une femme de coeur, de tête, d'action et de résultats». Elle affirme aussi être une «femme d'équipe». La proximité de la politique municipale l'anime, relève celle qui souhaite «bâtir une relation à long terme» avec les résidants du secteur.

Elle n'habite pas le district trois, mais il est au coeur de son «quotidien», dit-elle, alors que les études de ses filles sont liées au Collège Mont-Sacré-Coeur. Plusieurs amis et relations d'affaires sont aussi dans le district, fait-elle valoir.

À l'écoute

L'autre candidate à convoiter le siège laissé vacant par Pierre Breton, Victoire Marie-France Collard, n'habite pas non plus le district trois. Mais elle souhaite siéger à la table du conseil, car elle aime «s'impliquer dans la communauté», a-t-elle affirmé mardi.

Originaire du Congo, Mme Collard dit être tombée en amour avec Granby lorsqu'elle est venue s'y établir il y a 13 ans. La candidate rapporte qu'elle souhaitait offrir «un bon encadrement» à ses trois filles. Granby lui a offert ce milieu, dit-elle.

Celle qui est préposée aux bénéficiaires à l'hôpital de Granby et propriétaire du salon de coiffure Africa affirme s'affairer à rassembler une équipe autour d'elle pour faire campagne. Déjà, elle est allée à la rencontre des résidants du district pour amasser les signatures qui accompagnent son bulletin de candidature. Elle se réjouit d'avoir été bien accueillie.

Victoire Marie-France Collard affirme avoir la ferme intention d'être à l'écoute des résidants du district trois et de se faire leur porte-voix à la table du conseil. «Je serai toujours prête à aider», lance-t-elle.

La période de mise en candidature se termine ce vendredi, à 16 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer