Chiens : la Ville fait preuve d'ouverture

Les élus ont lancé les démarches pour permettre... (Alain Dion, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les élus ont lancé les démarches pour permettre de façon permanente aux propriétaires de chiens de se balader avec leur compagnon dans certains parcs de la Ville, plutôt que dans le cadre d'un projet-pilote.

Alain Dion, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le projet-pilote mis de l'avant l'an dernier par le conseil municipal de Granby pour permettre la présence des chiens dans certains parcs a suffisamment fait ses preuves pour que cet assouplissement soit dorénavant inscrit de façon permanente dans la réglementation, ont convenu les élus.

Bref, les propriétaires de chiens pourront continuer à fréquenter les parcs Barré, Deslandes, de l'Érablière ainsi que la portion boisée du parc Terry-Fox, en plus du Boisé Miner, en compagnie de leur compagnon canin.

«Je pense qu'on est arrivé à un bon compromis», a commenté hier le maire, Pascal Bonin. «Il y a plus d'espace pour nos amis à quatre pattes, mais il y a aussi du respect pour ceux qui ne veulent pas les voir partout», ajoute-t-il.

Reste que les propriétaires de chiens devront continuer «à se discipliner» et à respecter les consignes de base, soit tenir leur chien en laisse et ramasser leurs excréments, insiste le maire.

Le printemps dernier, la fonte des neiges a réservé un triste spectacle. Le service des travaux publics a dû réaliser une opération nettoyage au parc Terry-Fox et au Boisé Miner pour nettoyer les sentiers et leurs abords. Une première, avait alors affirmé le directeur du service, Sylvain Flibotte.

«La période de tolérance est finie. Les règlements sont clairs. C'est aux citoyens de respecter ça», laisse tomber Pascal Bonin. «Si des gens ont des tickets, ça sera mérité», ajoute-t-il, tout en rappelant que le montant des amendes a été doublé pour les propriétaires de chiens qui négligent de ramasser les excréments de Fido.

Pas à Daniel-Johnson

Selon le maire, la possibilité de permettre également la présence des chiens au parc Daniel-Johnson, l'un des parcs les plus fréquentés à Granby, a été analysée. Mais la conclusion s'est imposée d'elle-même: il n'y a pas de place pour les chiens. «Déjà, on manque quasiment d'espace lors de certains événements», fait-il valoir.

Selon lui, des panneaux interdisant la présence des chiens ont par ailleurs été ajoutés au parc Daniel-Johnson pour ne laisser aucun doute sur ce point.

Pascal Bonin affirme que le conseil municipal mise «sur la sensibilisation, la prévention et l'éducation canine». Certaines activités d'éducation ont été organisées à cet effet cette année; d'autres sont à prévoir en 2016, avance le maire.

Lors de la mise en place du projet-pilote l'an dernier, deux conseillers municipaux s'y étaient opposés: Pierre Breton, qui a depuis quitté la table du conseil, et Éric Duchesneau. Lundi dernier, lorsque l'avis de motion pour modifier le règlement général a été donné, aucun commentaire n'a été formulé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer