Louis Villeneuve vise la mairie de Bromont

La campagne de Louis Villeneuve à la mairie... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La campagne de Louis Villeneuve à la mairie s'articulera autour de trois principaux thèmes: Bromont est une ville active, verte et intelligente.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) On reproche souvent aux politiciens leur soif de pouvoir. Ce n'est pas la tasse de thé de Louis Villeneuve. Celui qui défend les intérêts des Bromontois comme conseiller municipal lorgne plutôt la mairie pour contribuer à ce que la municipalité soit encore plus « active, verte et intelligente ».

Lorsqu'on lui demande ce qu'il incarnerait en devenant maire en novembre prochain, Louis Villeneuve répond sans hésiter : « le changement ». « Bromont s'est transformée au cours des 20 dernières années. Il y a eu de belles réalisations, mais on est à un moment charnière. On ne peut pas maintenir le statu quo, dit-il. Sans renier le passé, je suis persuadé qu'on peut faire mieux dans plein de domaines. [...] Je suis un gars d'équipe, rassembleur et engagé et je veux qu'ensemble, on amène Bromont à un autre niveau. »

Bien qu'il se définisse comme un « homme d'action », Louis Villeneuve a longuement mûri sa décision de faire le grand saut. « Se lancer en politique, peu importe à quelle échelle, ça demande une certaine introspection. J'ai des convictions, je suis un communicateur et je suis prêt à relever le défi de la mairie », affirme-t-il.

« D'un autre côté, j'ai le même trac qu'avant d'entrer sur scène ou sur un plateau de tournage, confie le comédien, qui dirige également sa boîte de production. Je ne tiens rien pour acquis, mais je suis confiant [de l'emporter]. J'ai une belle équipe avec moi. Des personnes qui ont à coeur le développement responsable de leur ville. Vraiment, je veux faire la différence pour les Bromontois. »

Sur le plan de son implication personnelle, Louis Villeneuve a été à la tête de Protégeons Bromont, qui pilote depuis la première heure le projet de parc protégé dans le massif du mont Brome. Il a aussi siégé à plusieurs comités au sein de la municipalité. On parle entre autres de la refonte du plan d'urbanisme et plus récemment de la sélection du nouveau directeur général. Ce qui lui a permis, dit-il, « d'élargir ses connaissances » des rouages de l'appareil municipal depuis bientôt quatre ans. 

Transparence

La transparence et l'intégrité figurent au haut de la liste des priorités de Louis Villeneuve. « La transparence ne se limite pas à de beaux principes, fait-il valoir. Comme maire de Bromont, je veux poser des gestes concrets. »

À titre d'exemple, il souhaite que les séances du conseil de même que les réunions préparatoires avec les élus soient diffusées en direct sur le web. Les citoyens pourraient alors se familiariser avec les dossiers, estime-t-il.

L'ajout d'une période de questions avant les séances du conseil (plutôt que seulement à la fin) est aussi dans ses cartons afin que les élus puissent prendre le pouls des gens qu'ils représentent. « Au lieu d'informer la population à propos des décisions prises [par les élus], je veux permettre aux citoyens de les influencer directement en donnant- leur opinion. »

Présence

Depuis le début de son mandat de conseiller municipal en 2013 (district Lac Bromont), Louis Villeneuve considère être demeuré en contact constant avec les gens de son quartier. Une approche qu'il souhaite garder s'il remporte les suffrages. « Être maire, c'est avant tout être au diapason des besoins de la population. Pour ça, il faut être présent sur le terrain, pas question de s'enfermer dans un bureau. Je m'en fais un devoir et ça ne changera pas. Et pour bien des gens, ça bouge vite au quotidien, avec les enfants, le travail. Il faut rester connecté et il y a plein de moyens d'y arriver », dit-il, citant en exemple son infolettre personnelle ainsi que les médias sociaux, des plateformes via lesquelles il interagit au quotidien avec les gens de son quartier.

Ouverture

Au cours des dernières années, des tensions bien palpables se sont succédé dans plusieurs dossiers impliquant Bromont et Granby. Appelé à préciser sa vision des choses à ce sujet, Louis Villeneuve a répondu sans osciller. « Je suis très conscient qu'il y a des accrochages entre Bromont et Granby depuis quelques années déjà. Je pense que ça doit se terminer. Je m'engage à ce que tout le monde se parle. Je suis une personne qui a beaucoup d'écoute et je n'ai pas le monopole des bonnes idées. Parfois, il faut faire des compromis. On doit travailler ensemble et non en silo pour faire rayonner notre région. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer