Fermeture du Hameau l'Oasis et de l'auberge La Belle verte : les administrateurs déçus, le diocèse s'explique

Deux administrateurs, Alain Brunelli et Philippe Martel, ont... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Deux administrateurs, Alain Brunelli et Philippe Martel, ont verbalisé leur amertume en assemblée générale annuelle.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les administrateurs du Hameau l'Oasis/Auberge la Belle verte sont toujours amers, quelques semaines après la décision du diocèse Saint-Jean Longueuil de vendre à NuHab le site qu'elle occupait depuis des années. Indigne, injuste et manque d'honnêteté sont des mots qui ont été prononcés durant l'assemblée générale annuelle, tenue récemment à Cowansville.

« J'ai posé la question au diocèse avant de m'impliquer pour voir s'ils avaient l'intention de vendre, a lancé l'un des administrateurs, Alain Brunelli. Robert Tassé (NDLR : prédécesseur du directeur et économe Paul de Leeuw) m'a dit que le site était destiné au communautaire. Tant que notre mission allait se poursuivre, l'entente allait se continuer. »

Dans les circonstances, il ne digère pas le traitement que son organisme a reçu de la part d'une entité religieuse.Son collègue Philippe Martel non plus d'ailleurs. « Ils ont profité de l'ouverture qu'on avait envers NuHab (une ressource en toxicomanie), soutient M. Martel, en parlant d'un partenariat envisagé entre les deux organismes. Le diocèse a rencontré NuHab pour vérifier leur sérieux. J'ai demandé à être là, mais on n'a pas voulu. Ensuite, pendant trois semaines, c'était le silence radio. Dès la première rencontre avec NuHab, le diocèse a vendu. »

M. Brunelli a proposé d'écrire une lettre à l'évêque du diocèse, Lionel Gendron, pour lui faire part de leur déception. « Je trouve qu'on n'a pas été traités justement. Le diocèse, pour moi, représente une certaine honnêteté. Je suis frustré de ça ! On a travaillé fort. Tout s'est fait par en dessous. »

Le diocèse s'explique

Directeur et économe du diocèse Saint-Jean-Longueuil, Paul de Leeuw, dit comprendre que celui-ci fasse l'objet de tirs groupés puisqu'il n'est jamais agréable de voir son travail se terminer ainsi. Depuis le début de 2017, le Hameau l'Oasis et son auberge de jeunesse La Belle verte se retrouvent sans toit. 

« On n'était pas intéressés à morceler la propriété, dit-il. On a rencontré NuHab pour voir quels étaient les modèles de location. NuHab voulait investir dans l'édifice l'Aigle et on était ouvert à cette possibilité-là. Ils nous a pris par surprise en nous disant qu'ils étaient plus intéressés à acheter que louer. »

Le site à Dunham comprend un duplex (le Castor), une maison (l'Aigle), un chalet (le Suisse) en plus de l'auberge. Il y a un terrain de 88 acres, des sentiers et un lac, en plus d'un jardin, une mini-ferme animale et bien d'autres commodités. L'Aigle était fermé depuis 2015 et nécessitait de sérieuses rénovations pour répondre aux normes du bâtiment. Le diocèse n'avait pas ces fonds à investir, évoque le directeur et économe diocésain. 

« Le mur en contreplaqué ne correspond pas aux normes pour les dortoirs. La structure est problématique. La fondation est à vérifier. Il y a un problème de moisissure. L'édifice n'était pas du tout utilisable et ça aurait coûté une petite fortune pour le remettre d'aplomb. On a même trouvé de l'amiante dans l'auberge comme telle. C'était un minimum de 50 000 $ pour régler le problème d'amiante. Ça s'additionne. La vente est vraiment une circonstance de coût principalement. Si on avait les sous, on serait encore là. »

Deux autres raisons justifiaient cette décision, ajoute-t-il. La première est que le site ne se trouvait pas sur le territoire du diocèse de Saint-Jean-Longueuil, mais plutôt sur celui de Saint-Hyacinthe. De plus, l'oeuvre du Hameau l'Oasis et de l'auberge de jeunesse ne correspond pas à la mission première du diocèse : l'évangélisation.

« On a pu soutenir cette oeuvre-là, mais on s'en venait essoufflé, ajoute l'économe. On a contribué financièrement les deux premières années, soit environ 22 000 $ la première année et 20 000 $ la deuxième pour les opérations courantes de la Belle verte. Le loyer était gratuit. On a un conseil d'administration, nous aussi... »

Un toit à trouver

Quoi qu'il en soit, la tâche ne s'annonce pas facile pour l'équipe du Hameau l'Oasis/Auberge La Belle verte. « Il y a une auberge à vendre à Sutton et qui nous intéressait, mais ils ne veulent pas faire de location avec option d'achat, se désole la DG du Hameau, Guylaine Thériault. Ce n'est pas évident à trouver. Je pense que la place à Sutton aurait bien répondu à une certaine partie de notre clientèle, mais pas totalement parce que c'est un peu plus petit. C'est possible qu'on ne trouve pas », laisse-t-elle tomber.

Tous les organismes et associations qui profitaient des installations pour se rencontrer devront également trouver une option de rechange pour la prochaine année.

Dans le rapport annuel d'activités présenté lors de l'assemblée générale, on dénombre les visites de

28 OBNL qui ont eu lieu tout au long de la dernière année. Le taux d'occupation poursuivait sa croissance. 

Des partenaires se sont joints à la mission depuis ses débuts et devront, eux aussi, chercher autre chose. 

C'est le cas de l'Association des parents de personnes handicapées de Brome-Missisquoi, qui jouissait du site du lundi au vendredi en échange de menus travaux. Ce partenariat permettait à des personnes de plus de 21 ans vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme de faire des activités encadrées, tel un camp de jour.

Le CJE profitait de la place pour son programme d'autonomie personnelle pour l'intégration en emploi. La maison des jeunes de Farnham avec son programme Connexion compétences a aidé à l'entretien du site. Des jeunes qui avaient des travaux communautaires à purger ont aussi pu les faire au Hameau l'Oasis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer