Une famille de Frelighsburg à la rue à cause d'un incendie

De passage sur les lieux de l'incendie samedi... (Catherine Trudeau)

Agrandir

De passage sur les lieux de l'incendie samedi après-midi, La Voix de l'Est a pu constater qu'il ne restait pratiquement rien de la maison du chemin Melba à Frelighsburg, une perte totale.

Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Frelighsburg) Une famille de Frelighsburg se retrouve sans logis après un incendie majeur ayant complètement détruit leur maison du chemin Melba, vendredi après-midi.

«Nous avons été appelés vers 13h15. Nous sommes arrivés sur place en un rien de temps et les flammes sortaient déjà par le toît. Il n'y avait plus aucun espoir que l'on pouvait sauver la maison», commente tristement le directeur des services des incendies de Frelighsburg, Alexandre Therrien. 

Plus de 30 pompiers de divers services d'incendie du secteur ont été nécessaires afin de venir à bout du brasier. Les villes de Sutton, Dunham, Stanbridge-East et Bedford ont été demandées en renfort. «Au moins, on savait que les occupants n'étaient pas à l'intérieur. Nous avons adopté un mode défensif afin de sauver un petit hangar situé à quelques mètres de la maison», indique M. Therrien. 

L'enquête n'est pas terminée pour déterminer les causes exactes de l'incendie, mais la thèse criminelle est écartée. «Nous croyons que l'incendie aurait pris naissance à l'avant de la maison. Puisque l'enquête n'est pas complétée, je préfère ne pas m'avancer sur une cause possible», précise le directeur des services des incendies de Frelighsburg. 

De passage sur les lieux samedi après-midi, La Voix de l'Est a pu constater qu'il ne restait pratiquement rien de la maison, une perte totale. 

Aide à la famille

Des commerçants de Frelighsburg ont décidé de s'unir afin de venir en aide à la famille de sinistrés, qui ont trois enfants. La Station Fribourg et la station d'essence Sergaz sont du nombre. Des paniers pour recueillir des dons en vêtement ou en argent ont été installés. 

Selon les informations dont dispose La Voix de l'Est, les enfants seraient une adolescente de 16 ans et deux garçons de 11 et 5 ans. 

Vu les circonstances, la famille sinistrée a préféré décliner la demande d'entrevue de La Voix de l'Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer