Un laboratoire démantelé à Potton

Un laboratoire où était encapsulée de la drogue... (Fournie)

Agrandir

Un laboratoire où était encapsulée de la drogue de synthèse a été démantelé vendredi à Potton.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Potton) Les policiers ont démantelé pour la toute première fois au Québec un laboratoire clandestin d'encapsulage de fentanyl, vendredi, à Potton. Cette vaste opération policière a permis de mettre fin aux activités illicites d'une organisation criminelle qui oeuvrait dans la production de drogues de synthèse en Estrie et en Montérégie.

L'investigation a été menée par l'Escouade d'enquête et de coordination sur le crime organisé de Boucherville qui a réalisé quatre perquisitions jeudi à Longueuil, Boucherville et St-Roch-de-Richelieu- pour mettre k.-o. un réseau de production de drogue.

Un laboratoire d'encapsulage de drogues de synthèse a également été identifié à Potton par les enquêteurs qui travaillaient sur ce dossier depuis le mois de novembre. Il a été démantelé vendredi par les policiers du Module de la lutte aux drogues de synthèse de la Sûreté du Québec, après avoir été sécurisé la veille.

Avant de pénétrer dans le laboratoire clandestin, les agents ont dû enfiler des combinaisons étanches. En tout, les policiers ont saisi deux presses à comprimés, deux encapsuleuses, un kilogramme d'une substance s'apparentant à du ximax et du fentanyl et 200 grammes d'une substance ressemblant à de l'alpralozam, à Potton.

400 kg de composants

Les perquisitions de jeudi ont quant à elles mené à la saisie de plus de 400 kilogrammes de précurseur destinés à la production de la drogue de synthèse, 43 poinçons, près de quatre grammes de cannabis, une fiole liquide qui s'apparente à du GHB et 500 $ en argent.

Les policiers ont aussi mis la main sur 13 brouilleurs d'ondes, une arme à impulsion électrique, une imitation d'arme à feu, un appareil servant à compter l'argent et deux véhicules à titre de biens infractionnels. 

Plus de 35 policiers de différents modules de la SQ ainsi que des Escouades régionales mixtes de la Montérégie, de Montréal et de la Rive-Nord ont participé à l'opération. 

Les policiers rappellent que ces drogues sont produites par des amateurs qui improvisent avec des produits chimiques nocifs pour la santé et l'environnement, dans des conditions insalubres.

- Avec la collaboration de Cynthia Laflamme

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer