L'innovation à son meilleur

Pascal Lamontagne a reçu le Grand prix santé... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Pascal Lamontagne a reçu le Grand prix santé et sécurité du travail de la Yamaska dans la catégorie Leader.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Les innovations réduisant les risques d'accident et améliorant les conditions de travail ont été soulignées jeudi, dans le cadre du dixième congrès de la CNESST de la Yamaska. Les Grands prix santé et sécurité du travail de la région ont notamment récompensé les Composantes Lippert, de Granby, dans la catégorie Grandes entreprises.

Robert Lavigne, superviseur d'entrepôt et de la manutention,... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Robert Lavigne, superviseur d'entrepôt et de la manutention, et Sylvie Bellavance, opératrice principale de la machine imaginée par une équipe des Composantes Lippert, ont reçu le Grand prix santé et sécurité du travail de la Yamaska dans la catégorie Grandes entreprises.

Alain Dion, La Voix de l'Est

L'usine fabrique des fenêtres d'autobus, de véhicules récréatifs, de remorques et de divers autres véhicules. En 2015, des employés ont eu l'idée de revoir les étapes dangereuses dans le processus précédant la coupe des feuilles de vitre afin d'en améliorer la sécurité. Il en est résulté une machine évitant de soulever et de laisser tomber manuellement les feuilles sur la table de travail.

Sur ces tables, « on coupe de grandes vitres qui font 2 m par 3 m environ », explique Robert Lavigne, superviseur d'entrepôt et de la manutention. Mais avant d'y arriver, il fallait transporter ces feuilles en les posant sur des chariots puis les laisser tomber sur la table. « C'était dangereux, ce n'était pas contrôlé. Les vitres peuvent avoir des défauts donc, quand elles éclatent, elles peuvent blesser des gens. On s'est dit qu'on allait automatiser l'opération. » 

Au départ, l'équipe a voulu déplacer les chariots, mais l'opération a été revue du début à la fin pour arriver à l'automatisation des étapes dangereuses. Un système de pont roulant a été développé pour le transport des feuilles de verre, la chute des feuilles a été mécanisée et une enceinte grillagée a été installée pour protéger les employés lors de la chute. La feuille peut ensuite être glissée vers la table de coupe sans grand effort. 

« Il n'y a plus de risque d'éclat, il n'y a plus personne qui force après les chariots, on n'utilise plus le chariot élévateur pour les transporter. On a réglé tous nos problèmes et en plus on est plus productif, note M. Lavigne les yeux brillants. On est fiers, on est content ! La direction nous a appuyés à 100%. Il fallait simplement y croire pour y arriver. »

Une usine consoeur aux États-Unis a par ailleurs commandé deux systèmes développés à l'interne par les Composantes Lippert. Cette innovation n'en est pas à sa première récompense puisqu'elle s'est mérité un prix Sécurit'As, de la Mutuelle de prévention des accidents de travail PRÉVIGESST. 

L'idée de présenter leur projet aux Grands prix santé et sécurité du travail est venue à M. Lavigne l'an dernier, lors du même gala, en voyant toutes les innovations mises du pied par les entreprises et organismes publics. 

D'autres lauréats

Sur les 18 entreprises et organismes publics candidats, trois ont reçu une distinction pour leur projet qui ont permis de prévenir des accidents et représenteront la région lors des Grands prix santé et sécurité du travail du Québec.

Outre les Composantes Lippert, la Ferme Genlouis, qui détient six porcheries, a remporté la mention dans la catégorie des Petites et moyennes entreprises, pour un chariot permettant de transporter des carcasses. La Ville de Mont-Saint-Hilaire est lauréate pour les organismes publics pour avoir ajouté une tablette ajustable sur l'escabeau mobile de son Centre d'archives afin de faciliter l'accès aux boîtes.

En raison du pointage serré, une mention spéciale a également été faite pour IBM Canada pour l'optimisation du chargement et déchargement au poste de vieillissement accéléré et à Artopex pour l'organisation de sa soirée de reconnaissance des Grands prix SST Artopex, inspiré du concours de la CNESST.

La catégorie Leader a été ajoutée au concours pour la première fois. Le seul candidat, Pascal Lamontagne, ingénieur micro-usinage chez Teledyne DALSA Semiconducteur, a lui aussi reçu une plaque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer