La météo fait des siennes

Des arbres tombés ont été signalés un peu... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Des arbres tombés ont été signalés un peu partout sur le territoire. En voici un à Bromont, avec toutes ses feuilles, qui n'a pas eu de chance lors de la première neige.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bromont) Pour sa première chute de neige, la région ne l'aura pas eu facile. De nombreuses pannes de courant ont été recensées un peu partout sur le territoire, en raison des branches entrant en contact avec le réseau électrique, du poids de la neige et des forts vents.

Plus de 140 équipes d'Hydro-Québec ont été à... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Plus de 140 équipes d'Hydro-Québec ont été à pied d'oeuvre dans la province pour régler les pannes. Sur la photo, une équipe se trouvant à Waterloo.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

À 8 h dimanche matin, plus de 30 000 clients d'Hydro-Québec étaient privés d'électricité dans la région; vers 16h, on en recensait toujours 10 000.

La Montérégie a été la région la plus touchée de la province, suivie de l'Estrie.

Des arbres tombés et des branches cassées ont été signalés un peu partout. Plus de 140 équipes d'Hydro-Québec ont été à pied d'oeuvre dans la province pour régler les pannes.

Brome-Missisquoi a été particulièrement affectée par la tempête de neige. À 8 h dimanche, plus de 20 000 clients n'avaient pas de courant, en grande majorité à Bromont, Cowansville, Dunham, Lac-Brome et Sutton. La quasi-totalité des municipalités d'Abercorn, Brome et Frelighsburg a été plongée dans le noir, selon la carte info-pannes d'Hydro-Québec.

«C'est surtout la neige qui a surpris les Québécois dimanche. Les régions montagneuses ont reçu plusieurs centimètres, notamment Sutton qui, selon Environnement Canada, a reçu 59 cm», écrit MétéoMédia.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, plusieurs internautes ont manifesté ouvertement leur joie sur le site de Mont-Sutton à la vue des premiers flocons...

En Haute-Yamaska, 4180 clients n'avaient pas d'électricité à ce moment-là. Shefford et Waterloo ont été les plus touchées. Granby a été relativement épargnée avec 580 pannes. Dans Rouville, seule Ange-Gardien a été touchée de façon majeure, avec plus de 1000 pannes sur son réseau.

Selon ce qui a pu être analysé sur la carte info-pannes, certaines coupures de courant ont débuté tard en soirée samedi. Le délai de réparation a varié selon les endroits. Hydro-Québec prévoyait pouvoir régler certaines pannes seulement tard en soirée dimanche.

Selon ce qui a été observé sur les réseaux sociaux et par La Voix de l'Est, plusieurs endroits dans la région comme Waterloo, Saint-Joachim-de-Shefford et Bromont ont reçu au moins une dizaine de centimètres de neige.

À Granby, la police rapportait de nombreux appels entre 1 h et 3 h du matin pour des branches tombées sur des fils, ainsi que des éclairs dans le ciel, en raison de transformateurs qui faisaient des siennes. Deux sorties de route mineures ont été rapportées.

«Ça s'est quand même bien passé. Ce n'est pas tout le monde qui ont leurs pneus d'hiver à ce temps-ci de l'année», fait remarquer le lieutenant Jocelyn Roy, du service de police granbyen.

Sur le reste du réseau routier dans la région, tout s'est bien déroulé, affirmait de son côté le sergent Claude Denis de la Sûreté du Québec, joint en après-midi.

Et ce n'est pas fini...

La chute de neige n'est pas terminée. Pour la région, lundi, Environnement Canada prévoit un matin nuageux suivi de quelques averses de neige, ainsi que des vents d'ouest de 40 km/h avec des rafales à 60 km/h le matin, pour un maximum de 4° Celsius. De la neige est également prévue mardi, ainsi que des averses de neige mercredi.

Beaucoup de neige est tombée à Waterloo.... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Beaucoup de neige est tombée à Waterloo.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Que dit l'Almanach?

Célèbre pour ses prévisions météorologiques à long terme, l'Almanach du vieux fermier prévoit un hiver «plus doux que la normale» et des précipitations anormalement abondantes. La neige serait attendue dès la fin du mois de novembre. On pourrait donc avoir droit à un Noël blanc, contrairement à l'an dernier. Considérées avec scepticisme par les météorologues, les prévisions à long terme de l'Old Farmer's Almanac reposent sur une formule secrète dont la première version a été élaborée par son fondateur, Robert B. Thomas, en 1792. La formule prend en compte les cycles solaires et les données météorologiques historiques, indique-t-on sur le site web de la publication, qui revendique une exactitude de 80%. La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer