Choisir Cowansville comme milieu de vie

Le maire Arthur Fauteux (à gauche) a souhaité... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire Arthur Fauteux (à gauche) a souhaité la bienvenue aux nouveaux résidents arrivés durant l'année.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Cowansville) Ils se sont installés à Cowansville par choix et ne le regrettent pas. Les deux couples formés de Danièle Fortin et Michel Grenier et ainsi que Marthe Drapeau et Yvon St-Hilaire ont acheté une propriété il y a quelques mois. Ils étaient présents, jeudi soir, à la soirée de bienvenue organisée pour les nouveaux résidents de la municipalité.

Mme Fortin et M. Grenier habitaient déjà la région - à Stanbridge East plus précisément -, mais ont choisi de s'établir à Cowansville en juin pour plusieurs raisons pratiques.

Ils étaient déjà des habitués de la piscine municipale, du club de marche et de la bibliothèque, sans pouvoir profiter des tarifs citoyens. «Tant qu'à être ici trois ou quatre fois par semaine, on a voulu s'installer», lance Mme Fortin.

Donc, par intérêt, pour les services, mais aussi pour des questions d'entretien de terrain, ils ont choisi de changer d'adresse. Ils ont quitté leur demeure située sur un terrain d'un acre et demi avec beaucoup de plates-bandes pour une maison au terrain plus raisonnable. «On adore!», ajoute son conjoint, M. Grenier.

Dans le même petit groupe de discussion, avant le discours du maire Arthur Fauteux, se trouvaient Marthe Drapeau et Yvon St-Hilaire, qui habitent le même quartier et avaient déjà eu l'occasion de faire connaissance avec le premier couple.

Mme Drapeau et M. St-Hilaire ont quitté Sept-Îles en décembre 2015 à la recherche d'une région qui correspondait plus à leurs intérêts. Après avoir eu une mauvaise expérience dans un motel de Cowansville, ils ont rapidement oublié cette nuit désagréable en étant charmés par les autres attraits de la ville.

«On voulait une région plus culturelle avec plus de routes parce qu'on fait de la moto, expose M. St-Hilaire. On voulait une région à découvrir.»

«Et on voulait une saison estivale plus longue qu'à Sept-Îles parce que j'aime jardiner, renchérit Mme Drapeau. Là bas, ça finit autour du mois d'août, tandis qu'ici on a encore des fleurs en octobre, même si cette année est exceptionnelle.» Leur coup de coeur est donc allé vers les Cantons-de-l'Est, où ils peuvent profiter des panoramas, de la culture, mais aussi de l'accueil chaleureux de la population.

Souhaiter la bienvenue

La soirée organisée à l'hôtel de ville de Cowansville permettait aux nouveaux Cowansvillois arrivés durant l'année de rencontrer des élus et représentants d'organismes locaux ainsi que de réseauter. Une trentaine de personnes étaient au rendez-vous.

Les autocollants portant leur nom étaient marqués d'un point de couleur, ce qui leur permettait de repérer des voisins de quartier. Quelques-uns, arrivés plus récemment, ont reçu un sac de bienvenue contenant des informations pratiques, des détails sur les services offerts, le bulletin municipal et une carte multisports familiale de trois mois leur donnant accès à la piscine, au gymnase de l'école secondaire Massey-Vanier, à l'aréna et aux terrains de tennis.

«On est honoré que vous soyez parmi les nôtres, a lancé le maire Fauteux. Je réalise que, d'année en année, de belles et bonnes personnes attirent de belles et bonnes personnes.»

De janvier à septembre, 78 nouveaux ménages ont déménagé à Cowansville. Un tel événement ne peut toutefois inclure les nouveaux locataires puisqu'ils sont difficilement retraçables.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer