Christina Laflamme nommée porte-parole du calendrier des pompières

Christina Laflamme est la porte-parole du calendrier 2017... (Fournie par le calendrier des pompières)

Agrandir

Christina Laflamme est la porte-parole du calendrier 2017 des pompières du Québec.

Fournie par le calendrier des pompières

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Dunham) En rémission d'un cancer depuis plus de deux ans, la pompière Christina Laflamme était la personne toute désignée pour devenir porte-parole du calendrier des pompières 2017, dont les profits seront versés à la recherche pour les cancers féminins.

«J'ai tellement reçu que c'est important pour moi de pouvoir redonner», indique la pompière à l'emploi du service des incendies de Dunham depuis 2012. La jeune femme de 27 ans est en rémission depuis deux ans et demi d'un cancer des ovaires.

Elle se porte à merveille, a complété sa maîtrise à l'université et vient d'obtenir son titre de comptable agréée. Ses collègues de travail l'avaient supporté dans sa lutte contre la maladie en amassant des fonds afin qu'elle s'offre un voyage de rêve.

Depuis son combat contre la maladie, Christina Laflamme redonne à la société en guise de remerciement pour l'aide qu'elle a reçue et cette fois-ci, c'est en acceptant d'être la porte-parole du calendrier 2017 des pompières du Québec.

Les fonds amassés grâce à la vente du calendrier et des produits promotionnels seront remis à la société de recherche sur les cancers féminins. La fondatrice du calendrier et pompière, Geneviève Perron, espère amasser 30 000$. «Je suis passée par là, donc je sais d'autant plus l'importance de la recherche», souligne Christina Laflamme.

Côté humanitaire

Sa participation nourrit son côté humanitaire. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle est devenue pompière. «De pouvoir aider les gens, ça me rejoint», dit-elle.

En plus d'assurer le rôle de porte-parole, la jeune femme est l'une des 12 pompières du Québec à s'être prêtée au jeu des séances photo pour être la vedette d'un des mois. «C'est une première expérience pour moi», dit-elle, précisant que les séances se sont déroulées à l'automne, au printemps et à l'été.

Deux autres pompières de la région, soit la lieutenante Mélanie Vallée du Service des incendies de Bromont et Samantha Salois de Bedford, sont photographiées dans le calendrier.

Et messieurs, ne vous attendez pas à voir des filles dévêtues. Au contraire. «C'est des femmes en action avec leur uniforme, précise la porte-parole. Ça nous permet de promouvoir un métier qui est moins conventionnel et qui démontre que les femmes ont un rôle à jouer dans ce métier.»

Le lancement du calendrier aura lieu le 4 octobre à Bromont. Dès le lendemain, il sera possible de s'en procurer, au coût de 10$ chacun, sur le site web de l'entreprise Aréo-Feu ou lors d'activités spéciales de vente. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le www.calendrierpompieresduquebec.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer