Une première ébauche du Carrefour de services dévoilée

Le maire de Shefford, André Pontbriand.... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Shefford, André Pontbriand.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Shefford) Le projet de carrefour de services à Shefford, incluant entre autres une école primaire, un centre communautaire et potentiellement la coopérative de santé, chemine.

La Ville a présenté, lors de la séance du conseil mardi, un plan d'aménagement global du vaste terrain situé dans l'axe de la route 112 et du chemin Saxby. De même, les élus de Shefford ont entériné plusieurs demandes de subventions à la MRC de la Haute-Yamaska.

Le travail de longue haleine amorcé par la municipalité de Shefford pour obtenir une école primaire et construire un centre communautaire semble porter ses fruits. C'est avec enthousiasme que la Ville a présenté jeudi l'ébauche réalisée par la firme de services-conseils Exp.

«Je suis très fier de ce que le comité a fait fait jusqu'ici, a indiqué le maire André Pontbriand à La Voix de l'Est. (...) C'est bien de pouvoir montrer aux citoyens tout le travail fait dans le dossier. Ça avance bien.»

Rappelons que la municipalité a acheté trois lots contigus (2 596 121, 2 596 139 et 3 317 743) totalisant près de 1,5 million de pieds carrés (35,4 acres) dans le but de créer un carrefour de services. La Ville a déboursé un peu plus d'un demi-million de dollars pour acquérir ces terrains.

En ce qui concerne l'établissement d'enseignement, la balle est dans le camp de Québec. Du côté du centre communautaire multifonctionnel, une seconde étape a été franchie lors de la séance du conseil, mardi. Les élus ont mandaté la firme d'architectes Caroline Denommée pour la réalisation de l'étude préparatoire. Une somme avoisinant 22 000 $ a été consentie pour cette analyse.

Suivra l'octroi du mandat des «plans et devis», dont l'ensemble des coûts pourrait avoisiner 357 000 $, a mentionné la directrice générale de Shefford, Sylvie Gougeon. En ce sens, les élus ont entériné une demande d'aide financière au Fonds de développement des communautés de la MRC de la Haute-Yamaska. La municipalité pourrait obtenir un maximum de 60 000 $ via ce programme. 

Logements pour aînés

On voit sur le plan de travail du carrefour de services un espace destiné à des logements pour personnes âgées. M. Pontbriand a indiqué au journal qu'il ne s'agit pas d'une initiative pilotée par la municipalité.

Au même titre que pour le projet commercial incluant la coop de santé, la Ville a prévu un espace qui serait dédié à ce type de bâtiments. Pour le moment, a précisé le maire, «aucun projet concret» chapeauté par un promoteur n'a été retenu par la Ville.

Coop de santé

Comme prévu, la coopérative de santé devrait être lancée dès le printemps 2017, a par ailleurs confirmé le président du conseil d'administration de l'organisation, Marc Valence. À ce jour, la coopérative compte officiellement une cinquantaine de membres.

Ceux-ci doivent verser des frais d'adhésion annuels de 100 $ puis une quote-part de 50 $. La clinique aurait une superficie de 2000 pieds carrés. La surface de celle-ci pourrait doubler si la demande le requiert, a indiqué celui qui chapeaute le projet.

Une pharmacie de 4000 pieds carrés serait également érigée à proximité de l'établissement de santé. Selon M. Valence, une entente a été conclue avec la bannière Familiprix en ce sens. L'ajout d'un dépanneur avec station-service est aussi prévu. L'ensemble des bâtiments aurait une superficie d'environ 9000 pieds carrés. Le complexe commercial serait un projet de l'ordre de 3,5 M$.

Pour sa part, le maire avait indiqué à La Voix de l'Est que le promoteur qui pilote le projet commercial de la clinique a signifié par écrit à la Ville son intérêt d'acheter une partie du vaste site.

«Pour le moment, le conseil n'a pas accepté de vendre le terrain. Il n'a pas été question de prix non plus de notre côté. (...) La condition principale pour vendre un bout du terrain, avait-il insisté, c'est que la coopérative de santé fasse partie du projet.»

Le CA de la coop a déposé une demande d'aide financière, pouvant atteindre 100 000 $, au Fonds de développement des communautés de la MRC de la Haute-Yamaska. Celle-ci a été appuyée par résolution par les élus lors de la récente séance du conseil.

Rappelons que la municipalité a accordé 25 000 $ à l'organisation de la coop pour 2016. La Ville subventionnera ensuite le projet à hauteur de 28 000 $ par an de 2017 à 2021.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer