Alcool au volant: une bonne note pour les automobilistes

Les citoyens de la Montérégie semblent bien comprendre... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les citoyens de la Montérégie semblent bien comprendre qu'alcool et volant ne font pas bon ménage.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Lorsqu'on boit, on ne conduit pas. Le message semble être bien compris des citoyens de la Montérégie, où les infractions en matière d'alcool au volant sont moins nombreuses qu'ailleurs en province.

Le taux de 135 infractions par 100 000 titulaires de permis de conduire a placé la Montérégie au 15e rang sur 17 au Québec en 2014. Au final, ce sont près de 1400 infractions reliées à l'alcool au volant qui ont été répertoriées dans cette grande région.

Quatre-vingt-treize infractions ont été commises en Haute-Yamaska et 55 dans Brome-Missisquoi.

Les policiers de Granby constatent que la population est aux aguets. «On a une belle collaboration des citoyens. C'est fréquent qu'on reçoive des appels qui nous rapportent une conduite anormale ou erratique d'un conducteur», dit le porte-parole du Service de police de Granby, Guy Rousseau.

Cette collaboration qui permet aux policiers de «dépister, retracer des gens qui sont en état d'ébriété» s'ajoute aux barrages routiers érigés pour vérifier les capacités de conduire des automobilistes.

Les cas de suspension immédiate du permis de conduire sont également moins fréquents en Montérégie que dans bien d'autres régions. En Haute-Yamaska, 164 conducteurs ont vu leur permis être suspendu sur-le-champ en 2014 contre 128 dans Brome-Missisquoi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer