Encore du chemin à faire

La Montérégie est l'une des cinq régions où... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La Montérégie est l'une des cinq régions où les policiers distribuent le plus de contraventions.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) La Montérégie se retrouve parmi les cinq régions où les policiers distribuent le plus de contraventions au Québec. Ces derniers notent tout de même des améliorations, notamment en ce qui a trait au port de la ceinture de sécurité.

«Le Code de la sécurité routière est l'une... (Archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

«Le Code de la sécurité routière est l'une des priorités d'un service de police», affirme Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Archives La Voix de l'Est

Un taux de 19 172 infractions au Code de la sécurité routière par 100 000 titulaires de permis de conduire a été enregistré en Montérégie en 2014, ce qui la place au 4e rang sur 17 des régions où il s'est donné le plus de contraventions. Les policiers en ont délivré 10 186 en Haute-Yamaska, cette année-là, et 6041 dans Brome-Missisquoi.

«Le Code de la sécurité routière est l'une des priorités d'un service de police. Ça nécessite beaucoup d'efforts pour sécuriser le réseau routier et c'est une partie importante du travail des policiers parce que plusieurs personnes sont blessées ou décèdent sur les routes», explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby, la ville centre de la Haute-Yamaska.

Les excès de vitesse représentent l'une des principales causes d'accident au Québec. Et Granby ne fait pas exception, précise le policier Rousseau.

Des opérations sont tenues sur une base régulière, notamment sur les routes à haut débit de circulation comme la 112 et la 139 et le boulevard Pierre-Laporte afin de faire respecter la limite de vitesse. «Au début des opérations, on remettait beaucoup de constats pour la vitesse, mais il y a eu une amélioration», dit le porte-parole.

Même constat en ce qui concerne le port de la ceinture de sécurité. «Beaucoup de chemin a été fait, constate l'agent Rousseau. C'est devenu un acquis pour beaucoup de personnes d'attacher leur ceinture. En général, les gens la portent.»

«On est une ville centre, en milieu plus urbain. Il y a toujours eu et il y aura toujours du travail à faire pour faire respecter le Code de la sécurité routière», résume Guy Rousseau.

Des crimes sur la route

Si la Montérégie ne fait pas bonne figure en matière de respect du Code de la sécurité routière, il en va tout autrement en ce qui concerne les infractions de nature criminelle sur les routes (poursuite, conduite dangereuse, délit de fuite, course ou conduite pendant une interdiction, etc.). En 2014, le taux était de 142 constats par 100 000 titulaires d'un permis de conduire - excluant les données reliées à l'alcool au volant -, ce qui place la région au 15e rang sur 17.

Plus près de nous, cela se traduit par 100 infractions en Haute-Yamaska et 55 dans Brome-Missisquoi, cette année-là.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer