Saint-Césaire tout feu tout flamme

Une simulation d'un accident de la route impliquant... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Une simulation d'un accident de la route impliquant une moto et un pick-up en a impressionné plus d'un.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Césaire) Saint-Césaire était tout feu tout flamme ce week-end à l'occasion de la 6e exposition de la sécurité civile et publique de la Montérégie. Au menu: simulations de toutes sortes, compétitions de pompiers et kiosques d'information.

Le déploiement pour l'événement était impressionnant. Une tour de six étages se dressait dans le stationnement de l'aréna Guy-Nadeau, pour permettre la tenue du Championnat Firefit des pompiers. Des compétiteurs des États-Unis, des Maritimes, de l'Ontario et bien sûr du Québec se sont déplacés pour l'occasion.

«Il s'agit d'un parcours à obstacles où la personne doit accomplir le plus rapidement possible diverses épreuves reliées au monde des pompiers, explique le lieutenant Yan Verhoef, des pompiers de Saint-Césaire et membre du comité organisateur. Elle doit grimper la tour avec un poids, utiliser une lance ou tirer un mannequin de 175 livres.»

Le pompier gagnant de l'épreuve, Claude Bélanger de Longueuil, a terminé le parcours en 1 minute 18 secondes. «Le pompier moyen, donc pas mal en forme, le ferait en deux ou trois minutes. On pense que quelqu'un du public le ferait en cinq minutes», précise le lieutenant Verhoef. Il ajoute que son temps personnel a été de 2: 23.

Démonstrations et simulations

Les gens ont pu enfiler l'uniforme d'un pompier pour plusieurs activités proposées sur le site de l'événement. À quatre pattes dans un conteneur sur deux étages rempli de fumée, ils devaient s'orienter dans le noir complet pour retrouver un mannequin, et finalement le sauver.

Avec l'assistance des pompiers, des jeunes hauts comme trois pommes ont pu prendre à deux mains une lance projetant un puissant jet d'eau pour éteindre le feu dans un cabanon. Peut-être de futurs pompiers, qui sait?

Les visiteurs étaient aussi invités à assister à plusieurs démonstrations visant à prévenir certaines situations, comme des feux de cuisson ou de BBQ. Les pompiers ont simulé un feu dans un chaudron où brûlait de l'huile pour démontrer à quel point l'eau peut être dommageable dans ce cas précis. «Le but, c'était de montrer ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, indique le pompier Yan Verhoef. On veut les sensibiliser pour que moins d'incidents surviennent.»

Une simulation d'un accident de la route impliquant une moto et un pick-up en a impressionné plus d'un. Les autorités ont démontré toutes les étapes que nécessite une intervention, ce qui a permis à plusieurs personnes de mieux comprendre la réalité des secouristes.

Une parade d'une quarantaine de véhicules de pompiers de nombreuses municipalités a défilé dans les rues de Saint-Césaire vendredi soir.

Les capacités d'un extincteur en aérosol ont été... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Les capacités d'un extincteur en aérosol ont été prouvées.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Extincteur en aérosol

Les capacités d'un extincteur en aérosol ont également été prouvées.

La petite bonbonne a réussi à éteindre un impressionnant feu de cuisson en moins de deux. «En état de panique, les gens ne savent pas toujours comment réagir et ce n'est pas tout le monde qui sait comment un extincteur fonctionne, indique M. Verhoef. L'aérosol est bien plus facile d'utilisation.»

Méconnu de la plupart des Québécois, cet extincteur en aérosol est en vente dans la plupart des magasins. Pour un coût de 30$, il est aussi réutilisable après une utilisation, contrairement à un extincteur conventionnel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer