Gymnase de l'école Saint-Romuald: le financement est accordé

Le nouveau gymnase de l'école St-Romuald est l'aboutissement... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le nouveau gymnase de l'école St-Romuald est l'aboutissement d'un partenariat entre Québec, la municipalité de Farnham et la commission scolaire du Val-des-Cerfs. On voit ici Paul Sarrazin,président de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Josef Hüsler, maire de Farnham, et Pierre Paradis, député de Brome-Missisquoi.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Farnham) L'école primaire Saint-Romuald, à Farnham, aura finalement son nouveau gymnase, 15 ans après la condamnation du premier. L'annonce d'une enveloppe provinciale de 3,2 M$ sur un projet évalué à 4 M$ a été faite vendredi dans la cafétéria qui sert actuellement aux cours d'éducation physique.

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx a apposé son sceau d'approbation sur le projet le 5 avril. Le sujet a fait couler beaucoup d'encre depuis 2012, alors que des demandes ont commencé à être déposées au ministère. Plusieurs versions avaient été proposées au fil d'ans, dont la plus sérieuse était un gymnase au coût de 1,6 M$.

Le gymnase double avec tous les services - vestiaires, douches et toilettes - sera construit à partir de l'hiver prochain. Une annonce qui a fait le bonheur de la Ville et de la commission scolaire. Si tout se déroule bien, le ruban sera coupé pour la rentrée scolaire 2017-2018. Les citoyens de Farnham y auront accès soirs et week-end et les élèves pourront y pratiquer une multitude de sports.

«Ça fait depuis 2002 que le gymnase a été condamné. Ça fait depuis 2012 que le dossier est dans la marmite et qu'il est chaud, souligne Pierre Paradis, député libéral de Brome-Missisquoi. Il finit par aboutir avec une acceptation du Conseil du trésor. J'ai toujours cru que, quand le projet vaut le coup, ça vaut la peine de prendre un peu plus de temps et de le faire correctement parce que ça va servir pour beaucoup de générations à venir et que nos enfants c'est le meilleur investissement qu'on puisse faire.»

Un projet à 4 M$

D'ailleurs, les divers intervenants au dossier soulignent que, sans la contribution de la communauté, ce projet aurait été plus modeste. Le Service ambulancier Farnham inc. a mis sur la table 100 000$ et la Ville contribue à hauteur de 400 000$. La commission scolaire du Val-des-Cerfs investit pour sa part 32 725$.

«Le milieu scolaire est appelé de plus en plus à travailler avec le milieu municipal et communautaire, remarque le président de la CSVDC, Paul Sarrazin. Aujourd'hui, c'est la preuve qu'on est capable de travailler ensemble et de collaborer pour arriver à un beau projet.» Lui-même avait fait du gymnase de l'école Saint-Romuald une priorité pendant les élections scolaires. Il peut dorénavant mettre un crochet sur sa liste de priorités, ajoute-t-il avec fierté.

Les chiffes, «ce n'est pas ça qui est important», nuance M. Paradis. «Ce qui est important, c'est que nos jeunes vont avoir des facilités physiques. Au-delà de la brique et du mortier, il faut y mettre de l'âme, ajoute-t-il, poète. Et ça, ce sont les gens qui occupent le terrain à chaque jour qui y mettent de l'âme et on dépend de vous autres pour que ces investissements-là reçoivent leur plein potentiel pour que nos enfants, à l'école Saint-Romuald, à Farnham, dans le comté de Brome-Missisquoi puissent jouir d'un beau petit coin de paradis.»

Selon lui, l'implication de la communauté a fait bouger le dossier dans le bon sens. Le projet a varié beaucoup tout au long des démarches, mais les gens du milieu n'ont pas lâché et n'ont pas perdu espoir.

L'annonce tombe cependant un an après la fête du centième anniversaire de l'école.

Long chantier

Techniquement, le projet a été scindé en deux, explique Éric Racine, directeur général par intérim de la CSVDC. Le premier gymnase avec services est entièrement financé par le gouvernement québécois. Le deuxième gymnase simple l'est à même le financement pour les projets communautaires du ministère, à raison de 60%, en plus du 40% de la communauté.

La première pelletée de terre pour la construction du gymnase double de 18 mètres par 24 mètres devrait être portée dans la cour de l'école dans cinq mois. L'édifice sera relié à l'école par un tunnel comportant une autre porte menant vers la cour d'école, par où les citoyens pourront entrer les soirs et les week-ends.

Le 26 avril, le conseil des commissaires a adopté la mise sur pied d'un comité de sélection pour les professionnels. D'ici quelques jours, le comité se réunira dans l'optique de trouver un ingénieur et un architecte.

Système D

Depuis la condamnation du gymnase en 2002 et sa démolition quelques années plus tard, les élèves de l'école Saint-Romuald jouent au ballon-chasseur, au volleyball ou font de la gymnastique dans la cafétéria à travers ses colonnes ou dans une salle de même dimension au dernier étage.

«Malgré les espaces très restreints, les enseignants ont toujours fait preuve de beaucoup d'adaptabilité pour permettre aux élèves de bouger et de s'entraîner, commente Liette Béchard, directrice de l'école. Lorsque les groupes sont dans les deux salles, l'ensemble de l'école peut vibrer à l'unisson au son des petits pas. La boucle de stationnement devient au quotidien une piste de course et les colonnes de cette salle-ci sont souvent mises à partie pour faire les sports d'équipe. On joue même au volleyball ici, alors imaginez l'habileté de nos élèves après quelques années à réussir à jouer au volleyball avec un plafond comme celui-là.»

Les élèves ont d'ailleurs aiguisé la maîtrise de leurs gestes grâce aux obstacles. La boucle du stationnement sert quotidiennement aux groupes pour pratiquer la course à pied. L'école a réussi à se débrouiller pendant toutes ces années.

Dans quelques mois, la cour de l'école prendra une tout autre allure avec ce chantier de construction où ils pourront voir grandir leur gymnase assez grand pour deux matchs de volleyball à la fois et même un match de handball sur un terrain de bonne dimension.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer