Charles Désourdy voit grand pour la montagne

Le grand patron de la station touristique de... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le grand patron de la station touristique de Bromont, Charles Désourdy, continue à voir grand pour la montagne. Un projet d'investissement de 100 millions $ sera déposé au gouvernement du Québec.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Bromont) Condotels au pied des pentes, chalet au sommet, remontée mécanique avec sièges chauffants: le grand patron de la station touristique de Bromont, Charles Désourdy, continue à avoir de grands projets pour la montagne. Il devrait déposer, d'ici quelques mois, un projet d'investissement de 100 millions$ au gouvernement du Québec, a-t-il confirmé mardi.

Condotels au pied des pentes, chalet au sommet... (Archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Condotels au pied des pentes, chalet au sommet de la montagne, remontée mécanique avec sièges chauffants: Bromont, montagne d'expériences pourrait changer d'allure au cours des prochaines années.

Archives La Voix de l'Est

M. Désourdy affirme être en négociation avec le ministère du Tourisme depuis un certain temps déjà. Initialement, Bromont, montagne d'expériences avait dans ses cartons un projet plus ambitieux, qui prévoyait des investissements de 200 millions$. Celui-ci incluait notamment la construction d'un hôtel doté d'un parc aquatique intérieur dans le stationnement principal de la station.

L'entreprise a cependant été invitée à réviser son projet. Comme le gouvernement du Québec a mis en place, dans la foulée de son dernier budget, une politique d'investissement dans le tourisme d'hiver, Bromont, montagne d'expériences croit bien pouvoir tirer son épingle du jeu. «Il y a maintenant un programme qui existe, c'est encore plus facile pour nous de cogner à la porte et d'essayer de prouver le mérite du projet», dit Charles Désourdy.

Val 8 dans la balance

La station touristique aimerait obtenir le tiers des investissements prévus en prêts et autres subventions. Charles Désourdy affirme pour sa part compter sur le développement du Val 8 pour offrir une «équité». «Le Val 8 a une valeur marchande d'entre 12 et 13 millions$. On a toujours dit qu'on était prêts à investir l'équivalent dans la montagne. Ça a toujours fait partie de l'équation dans notre projet d'investissement. C'est par là que ça passe», dit-il.

Mais la situation est loin d'être simple, reconnaît Charles Désourdy, puisque Bromont immobilier, entreprise qu'il préside également, a porté le dossier devant les tribunaux alors qu'elle n'arrive pas à s'entendre avec la Ville de Bromont pour ce développement résidentiel qui divise même la famille Désourdy.

Un feu vert du ministère du Tourisme à Bromont, montagne d'expériences pour son projet d'investissement pourrait toutefois inciter les principaux acteurs à revoir leur position. «Ça va être à nous de pousser encore plus fort sur un règlement pour le Val 8. Ça va mettre de la pression sur tout le monde», estime Charles Désourdy.

«Si on attend après le juge et que la Ville a l'intention d'aller en appel, on parle de sept, huit ans avant d'avoir un règlement. Ça serait très difficile pour nous, pour la création de richesse et d'emplois. Je pense que nos politiciens vont avoir à réfléchir à ça aussi», ajoute-t-il.

Aux yeux de M. Désourdy, «l'acceptabilité sociale» du projet du Val 8 «avance tranquillement pas vite». «On va prouver aux gens que le Val 8, c'est 75 % en parc et 10 % au total en déboisement», dit-il.

Quatre saisons

Dans la nouvelle mouture de son projet, Bromont, montagne d'expériences a par ailleurs abandonné l'idée d'un parc aquatique intérieur. Investissement de 40 millions$, la construction de 200 condotels dans le stationnement principal a bien des chances de réussir, estime Charles Désourdy. Un ou des partenaires privés pourraient être mis à profit pour ce projet plus précis.

Sinon, il est envisagé de continuer à investir dans la fabrication de neige pour pouvoir produire à des températures toujours de plus en plus près du point de congélation. Le but: assurer l'enneigement pour la période des Fêtes.

La construction d'un chalet, d'une capacité d'une centaine de personnes, au sommet de la montagne est aussi envisagée.

Le projet d'investissement de Bromont, montagne d'expériences se décline en plusieurs phases. La dernière serait le remplacement du télésiège débrayable du Versant du village par une remontée avec sièges chauffants, précise le président de l'entreprise.

La station touristique, qui mise aussi sur son parc aquatique et l'ouverture, en juin, d'un nouveau réseau de sentiers multifonctionnels de 32 km, entend se positionner comme une destination quatre saisons. La clientèle ontarienne, entre autres, est dans sa mire.

Bref, Bromont, montagne d'expériences voit grand. Mais Charles Désourdy est convaincu de la rentabilité de son projet, «avec une certaine forme d'aide du gouvernement», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer