Vers le retour de la relâche à la CS des Hautes-Rivières

Advenant une réponse favorable de la CSHR relativement... (Catherine Trudeau, archives la voix de l'Est)

Agrandir

Advenant une réponse favorable de la CSHR relativement aux congés spéciaux, le syndicat est prêt à s'engager à tenir une semaine de relâche pour les cinq prochaines années.

Catherine Trudeau, archives la voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Les élèves de la commission scolaire des Hautes-Rivières (CSHR) pourraient bien renouer avec la semaine de relâche lors de la prochaine année scolaire.

À la suite de son assemblée générale de lundi soir, le Syndicat de l'enseignement du Haut-Richelieu (SEHR) a en effet offert à la commission scolaire de rétablir l'ancien calendrier scolaire, c'est-à-dire de reporter cinq jours des vacances estivales à l'hiver pour permettre le retour d'une semaine de congé.

Le tout à condition que les congés spéciaux pour les enseignants soient rétablis. Ces congés concernent entre autres des absences dues à la maladie d'un enfant ou à une visite médicale.

«On demande à l'employeur de nous traiter de la même manière que les autres employés de la commission scolaire, a martelé la présidente du SEHR, Jacinthe Côté. Pendant les négociations, l'employeur a décidé de façon unilatérale de mettre fin à des arrangements locaux, dont les congés spéciaux. Ça nous a été retiré il y a deux ans, mais ça continue d'exister pour les autres employés de la commission scolaire.»

Entente pour cinq ans

Advenant une réponse favorable de la CSHR à cette seule demande, le syndicat se dit prêt à s'engager à tenir une semaine de relâche pour les cinq prochaines années.

«Une fois qu'on aura réglé la question de la relâche et des congés spéciaux, on pourra retourner négocier sur les autres points», indique Mme Côté. Les autres points en litige concernent notamment les classes multiâges et la parité avec les autres employés de Hautes-Rivières.

La présidente du syndicat se dit néanmoins confiante d'en venir à un arrangement avec la commission scolaire.

«De ce que j'ai compris de la réaction de la commission scolaire, je déduis qu'on va en arriver à une entente, mais je ne sabre pas encore le champagne, parce que j'attends toujours une réponse officielle», note Mme Côté.

Dans un communiqué, le conseil des commissaires affirme avoir accueilli «avec satisfaction» la proposition du syndicat. «Cette décision permettra à l'ensemble de nos élèves de profiter d'un moment de repos essentiel et favorable à leur réussite. Elle permettra également au personnel enseignant de bénéficier d'une semaine de relâche», a-t-on fait savoir.

Calendrier

Le projet de calendrier a été adopté mardi soir lors du conseil des commissaires. Il sera ensuite présenté pour consultation. Le calendrier officiel devrait être adopté lors de la séance du conseil le 19 avril prochain.

D'ici là, les parties pourraient se rencontrer à nouveau pour poursuivre leurs négociations.

Si elles s'entendent, la semaine de relâche aurait lieu du lundi 27 février 2017 au vendredi 3 mars. La rentrée scolaire des élèves aurait lieu le 31 août, alors que les enseignants reprendraient le chemin des classes six jours plus tôt. Le SEHR représente près de 1600 professeurs de la commission scolaire des Hautes-Rivières, tous secteurs confondus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer