Refonte d'une initiative commerciale à Bromont

Un projet commercial envisagé à proximité de la... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un projet commercial envisagé à proximité de la sortie 74 de l'autoroute des Cantons-de-l'Est a reçu l'aval des élus bromontois, lundi.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Le projet de résolution PP-12, autorisant la construction d'un bâtiment commercial à proximité de la sortie 74, route Pierre-Laporte à Bromont, a reçu l'aval des élus lundi lors de la séance du conseil. Pour ce faire, le promoteur a dû revoir son initiative pour qu'elle respecte les usages permis par la MRC Brome-Missisquoi dans ce secteur.

Avant que le projet de résolution soit entériné par les élus, il avait fait l'objet d'une consultation publique quelques minutes plus tôt à l'hôtel de ville. «Le projet viserait à démolir une maison et à construire un bâtiment commercial, a précisé d'entrée de jeu Marc Béland, directeur adjoint du service d'urbanisme de Bromont. Présentement, le propriétaire [Michel Bélanger] du site n'a pas de locataire pour le bâtiment projeté.»

Le projet de résolution PP-12, entériné par Bromont le 2 novembre, stipule «d'autoriser la construction d'un bâtiment commercial d'une superficie au sous-sol de 1115 mètres carrés, comprenant au maximum deux suites, au 1930, route Pierre-Laporte».

Les usages permis dans le bâtiment sont notamment «les ateliers de métiers spécialisés, dont l'exercice nécessite un entrepôt (...) plomberie, électricité, ferblanterie, menuiserie et ébénisterie, rembourrage, soudure, fabrication d'enseignes, atelier de couture, isolation de bâtiments, vitrier.»

Depuis décembre, Bromont doit se conformer aux exigences du schéma d'aménagement et de développement (SAD) de la MRC Brome-Missisquoi. Pour aller de l'avant, le projet doit donc respecter la grande affectation «services routiers de transit».

On parle entre autres de station-service, de dépanneur, de restaurant, de service d'hébergement et de stationnement incitatif, peut-on lire dans le SAD amendé, adopté le 15 septembre. M. Béland a par ailleurs mentionné que la MRC Brome-Missisquoi a récemment refusé le projet original.

Révision

Pour dénouer l'impasse, le promoteur, de concert avec la Ville, a amorcé une refonte du projet initial. «Le second projet serait destiné à une clientèle de transit. Ce pourrait être des entrepôts, des services commerciaux liés aux activités de transport, notamment un service de location de voitures. Ou un centre de distribution ou d'expédition de marchandise», a mentionné le directeur adjoint de l'urbanisme.

L'homme d'affaires Michel Bélanger devra également obtenir l'aval de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), car le lot 2591374 est situé en zone verte. De son côté, M. Béland a estimé à «trois à quatre mois» le délai de réponse de l'organisation. Les élus bromontois devront ensuite se prononcer concernant l'initiative commerciale. La MRC Brome-Missisquoi devra aussi donner son approbation finale au projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer