Départ du maire de Frelighsburg

Le maire de Frelighsburg, Jacques Ducharme, quittera son... (Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Frelighsburg, Jacques Ducharme, quittera son poste au début du mois de février.

Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Frelighsburg) Les citoyens de Frelighsburg devront bientôt élire un nouveau maire. Jacques Ducharme quittera son poste au début du mois de février.

Élu en février 2012 suite à la démission du maire Roland Lemaire, M. Ducharme croit que le moment est venu de passer le flambeau. «Ça fait quatre ans que j'ai été élu. Je suis content d'avoir fait le travail, content d'avoir contribué à la municipalité, mais je sens l'appel pressant d'un retour à la vie privée. C'est un bon moment pour un changement de leadership et je fais confiance au conseil pour la suite des choses», a-t-il indiqué jeudi en entrevue.

M. Ducharme s'est dit fier du travail accompli avec ses collègues conseillers. Plusieurs projets ont été réalisés ces dernières années, a-t-il dit, mentionnant notamment les investissements dans l'amélioration des chemins publics et des fossés ainsi que de leur entretien. «On a fait du bon travail pour les citoyens», soutient-il.

Ancien gestionnaire dans le secteur privé, M. Ducharme avoue toutefois avoir trouvé certains moments de son mandat difficiles. Il a en tête des débats lors de séances publiques du conseil où des citoyens l'ont couvert d'attaques personnelles.

Il déplore que les discussions se soient déroulées dans une telle ambiance. «La complexité de certains rapports humains m'a étonnée. Une assemblée publique exige un décorum. C'est vraiment dommage.»

Des assemblées houleuses

Deux sujets ont suscité des assemblées houleuses: l'implantation de tours cellulaires et la vente d'une maison accueillant cinq associations communautaires. Dans le premier cas, le maire a rappelé que les services cellulaires ont longtemps été insuffisants sur le territoire et dans le cas de la maison, assure-t-il, la municipalité n'avait pas les moyens de la rénover.

Des règles strictes sur le déroulement des périodes de questions lors des assemblées municipales ont été adoptées suite à ces épisodes. M. Ducharme assure ne pas démissionner en raison de ces divergences d'opinions avec des citoyens.

Sur le plan régional, M. Ducharme a éprouvé de la difficulté à travailler au sein de la MRC Brome-Missisquoi. Il ne s'en cache pas. L'organisme est mal adapté, selon lui, à la réalité de ses membres. «C'est dur de trouver notre place dans une telle structure. On vit un sentiment d'impuissance en tant que représentant d'une petite municipalité», soutient-il.

M. Ducharme n'a siégé qu'un an et demi au conseil des maires. La municipalité de Frelighsburg délègue depuis le conseiller Jean Lévesque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer