Bromont continue sur sa lancée

«Notre vision du développement fonctionne bien», a commenté... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

«Notre vision du développement fonctionne bien», a commenté la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) L'attraction de nouveaux habitants semble être plus efficace à Bromont qu'ailleurs dans la région, mais le maire de Granby ne comprend pas que sa ville stagne à ce chapitre. Pendant ce temps, des villages continuent peu à peu de se dévitaliser.

Le maire de Granby, Pascal Bonin, a remis... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Granby, Pascal Bonin, a remis en cause le travail effectué par l'Institut de la statistique et a hâte de comparer ces estimations avec les chiffres du prochain recensement canadien.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Selon le décret de population de 2016, publié dans la Gazette officielle du Québec le 30 décembre 2015, Bromont a ainsi attiré pas moins de 186 nouveaux habitants, ce qui fait augmenter sa population à 8900 personnes. Il s'agit de la hausse la plus importante - en chiffres absolus - dans la région.

«Ça démontre que les infrastructures mises en place portent leur fruit, commente la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan. Notre vision du développement fonctionne bien.»

Elle estime qu'une hausse du nombre de citoyens est un ingrédient d'une ville en santé. «Ça améliore la dynamique, les gens arrivent et ils participent à la vie sociale», explique-t-elle.

Pauline Quinlan ajoute que les nouveaux venus ont tout ce dont ils ont besoin à Bromont. «Il y a des maisons pour tous les goûts et pour tous les porte-monnaie», affirme-t-elle, en ajoutant que le parc technologique de Bromont amène beaucoup à sa municipalité, grâce aux nombreux emplois qui y sont reliés.

La ville de Bromont a ainsi vu sa population augmenter de 2,09 % (voir tableau).

Granby: «un travail bâclé»

Le maire de Granby, Pascal Bonin, n'en démord pas. Selon lui, le travail qui a été accompli est «bâclé» et est l'oeuvre d'un «incompétent». Selon le décret de population 2016, la population de Granby n'a pas évolué depuis l'année dernière. Elle resterait stable à 66 355 personnes. Et le maire n'y croit pas.

«Ç'a n'a aucun bon sens d'être déconnecté comme ça, s'insurge-t-il. Granby est une ville en croissance, c'est indéniable. Comment expliques-tu que ça n'a pas changé en un an? Ça ne se peut pas que le nombre de déménagements et de décès soit égal au nombre d'arrivées à Granby!»

M. Bonin affirme que l'organisme lui a proposé un recalcul, mais il croit que ça n'en vaut pas la peine. «J'ai décidé de laisser faire leur processus de révision, ça ne valait pas la peine», avoue-t-il.

Le maire de Granby se console en se disant qu'un véritable recensement provenant du gouvernement fédéral est à venir. «Là, on va avoir les vrais chiffres», se réjouit-il.

L'autre ville de la région dont la population n'a pas bougé d'un iota est Sutton, selon le décret 2016.

Des petits villages qui se vident

De nombreux villages ont vu le nombre de leur population baisser cette année. Selon le décret 2016, Abercorn, Bolton-Ouest, Béthanie, Brome, Sainte-Christine et le canton de Valcourt ont tous perdu des résidants. Les pertes varient de 1,94 % (Sainte-Christine) jusqu'à 3,69 % (Brome).

Cependant, d'autres villages ont réussi à aller chercher de nouveaux habitants. Saint-Étienne-de-Bolton, Bonsecours, Frelishburgh, Bolton-Est ont tous connu de bons gains, entre 1,09 % et 2,55 % (voir tableau).

Autres municipalités

La ville de Saint-Paul-d'Abbotsford a connu la hausse la plus importante -relativement à sa population - de la région, soit une augmentation de 2,84 %, passant de 2776 à 2857 habitants.

À Cowansville, la hausse enregistrée n'a été que de neuf personnes.

À Farnham, on dénote une augmentation de 103 citoyens.

Décret et recensement

Le dénombrement est basé sur des estimations faites par l'Institut de la statistique du Québec en date du 1er juillet 2015. Ces données sont la référence pour l'application des lois et des règlements ainsi que pour la gestion des programmes gouvernementaux. Le prochain recensement du gouvernement fédéral aura lieu en mai 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer