Arthur Fauteux combat de nouveau un cancer

Le maire de Cowansville, Arthur Fauteux, a repris... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Cowansville, Arthur Fauteux, a repris ses traitements de chimiothéraphie pour combattre un cancer du sang.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Arthur Fauteux doit retourner au combat contre le cancer. Deux ans après avoir vaincu une forme de cancer du sang, le maire de Cowansville a repris mardi des traitements de chimiothérapie.

«Je traînais de la patte depuis la fin de novembre. Je n'avais pas mon énergie habituelle. Ç'a été un gros automne; on a beaucoup travaillé au conseil et à la MRC. Mais je ne pensais pas que c'était ça», a-t-il expliqué en entrevue hier après-midi.

«Ça», comme il le dit, c'est le lymphome qui a secoué son entourage en 2012, qui lui a rappelé ses limites. Malgré des visites régulières chez son médecin, la maladie est passée sous le radar, illustre-t-il. «Ce n'est pas un cancer qui s'attaque à un organe, un cancer qu'on peut voir. Ça se promène. C'est embêtant de le voir.»

Toutefois, quand son médecin l'a vu avant les Fêtes, il s'est inquiété de son teint. «Il ne l'aimait pas», a dit M. Fauteux en rigolant. «J'ai passé des tests et c'est là qu'on a su que c'était revenu.»

Dur temps des Fêtes

La mauvaise nouvelle n'est pas venue seule. Le 23 décembre, après avoir reçu une transfusion sanguine pour combattre les effets de la maladie, il a été hospitalisé dans la nuit en raison d'une forte fièvre. «Je me suis réveillé dans la nuit; je voyais que ça n'allait pas», raconte-t-il.

Les médecins ont découvert qu'il souffrait d'une pneumonie, conséquence d'un système immunitaire incapable de le protéger. Il a passé tout le congé de Noël à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. «Mes petits-enfants m'ont apporté le dîner et le souper tous les jours. Ce n'était pas vraiment le fun pour eux, mais c'est comme ça. On devait tous fêter à la maison, mais j'ai pu me reposer. Ç'a eu ça de bien.» Il a obtenu son congé le 29.

Chimiothérapie

M. Fauteux subira une deuxième séance de chimiothérapie jeudi matin, de 8 h à 15 h 30. Cinq autres traitements, espacés de trois semaines chacun, sont au programme. Il en a jusqu'au mois d'avril. Après chaque traitement, il compte prendre une semaine de congé. Surtout que les médicaments sont 25 à 30 % plus puissants qu'en 2012. «Il faut que je fasse attention. Je vais en faire un peu moins, éviter le surmenage, avoir des journées moins longues», promet-il.

L'homme de 68 ans est têtu, souligne Claude Lalonde, directeur général de la Ville. «Ce matin (mercredi), il est venu à l'hôtel de ville pour prendre des documents. C'est un homme fait solide, mais il faut qu'il pense à lui. On va le lui rappeler.»

Depuis quelques jours, le maire assure bien se sentir. Il entrevoit ses traitements avec optimisme. «Ça va être difficile, mais la vie continue. Je file bien maintenant, mais j'ai l'intention d'être plus docile.»

M. Fauteux, qui est aussi préfet de la MRC Brome-Missisquoi, espère pouvoir présider l'assemblée municipale mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer