Les assemblées plus tôt à Cowansville

«On a regardé ça et on s'est dit... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

«On a regardé ça et on s'est dit qu'on pouvait débuter avant. On est déjà présents à cette heure-là. Ça ne change pas grand-chose pour nous», a expliqué le maire Arthur Fauteux au sujet de la décision du conseil de devancer de 20 h à 19 h 30 ses assemblées régulières.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les assemblées régulières du conseil municipal de Cowansville commenceront dorénavant plus tôt. Dès janvier, les membres du conseil commenceront leurs travaux à 19 h 30 et non plus à 20 h.

C'est en quelque sorte une petite révolution. Le conseil municipal imitera en effet la grande majorité des municipalités et des MRC de la région dont les séances publiques débutent à 19 h ou à 19 h 30.

«On a eu des commentaires là-dessus. On s'est fait dire qu'on commençait tard, trop tard. On a regardé ça et on s'est dit qu'on pouvait débuter avant. On est déjà présents à cette heure-là. Ça ne change pas grand-chose pour nous», a expliqué le maire Arthur Fauteux.

Les membres du conseil arrivent en effet à l'hôtel de ville vers 18 h en vue des assemblées publiques régulières. Ils en profitent pour revoir les dossiers qui seront discutés le soir même, a dit M. Fauteux. «Si ça permet à plus de monde de venir, on est prêts à le faire. On est capables d'être prêts à 19 h 30.»

Les élus ont également discuté des assemblées extraordinaires. Il s'agit de séances publiques appelées à quelques jours d'avis. Dans les autres municipalités, on en tient surtout pour adopter des résolutions ou régler des affaires pressantes qui ne peuvent attendre la séance régulière du mois suivant. Le maire a donné l'exemple de délais à respecter pour déposer une demande de subventions ou pour procéder à l'octroi de contrats à la suite d'appels d'offres ou encore à l'achat de fournitures comme des abrasifs.

Cela dit, des municipalités peuvent passer plusieurs mois sans tenir des assemblées extraordinaires. À Cowansville, toutefois, une assemblée extraordinaire a lieu tous les mois. Elles sont même déjà prévues au calendrier des assemblées.

En entrevue lundi, M. Fauteux a indiqué que le conseil n'entend pas ajouter d'assemblées régulières pour traiter les dossiers de la Ville. Il reconnaît que des décisions importantes sont parfois prises lors d'assemblées extraordinaires et que rares sont les fois où des citoyens assistent aux délibérations.

Le sujet des séances extraordinaires a donné lieu en novembre à une sortie de la conseillère Corinne Labbé. La représentante du quartier de Ruiter s'était dite mal à l'aise avec le fait que le conseil ait enclenché lors d'une assemblée extraordinaire une demande de règlement d'emprunt de 1,4 million de dollars pour la modernisation de la bibliothèque municipale «en l'absence des citoyens».

Le maire Fauteux a admonesté Mme Labbé pour ses propos, jugeant le moment mal choisi pour critiquer le travail de ses collègues. Lorsque nous lui avons parlé, M. Fauteux a souligné que toutes les assemblées sont publiques et que leur tenue est annoncée à l'avance sur le site internet de la Ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer