Lac Davignon: une réserve financière sera créée

Une réserve financière sera mise sur pied par... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Une réserve financière sera mise sur pied par la Ville de Cowansville pour rénover le pavillon de la plage du lac Davignon.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La Ville de Cowansville créera une réserve financière pour rénover le pavillon du Centre de la nature du lac Davignon. Le tout sera officialisé mercredi prochain lors de l'adoption du budget 2016.

Un montant de 100 000 $ sera injecté dès l'année prochaine, a indiqué en entrevue le maire Arthur Fauteux. Une somme similaire sera ajoutée tous les ans, a-t-il dit. Aucun échéancier de travaux n'est toutefois prévu, a ajouté le premier magistrat de la Ville. Il s'attend cependant à ce que des travaux de rénovation soient effectués dès 2016.

Selon le plan présenté aux membres du conseil en septembre par la firme d'architectes Favreau Blais, le pavillon peut être rénové en plusieurs étapes. Des modules pourraient également être ajoutés. Le scénario proposé des travaux s'échelonne sur cinq ans, comme le rapportait La Voix de l'Est plus tôt cet automne.

Le conseil n'a pas encore décidé comment il procéderait avec ce projet, a dit M. Fauteux. «On a différents prix, différentes possibilités qu'on va regarder.»

La création d'une réserve financière à cette fin permet au conseil d'investir dans le futur pavillon rénové sans nuire aux autres projets d'infrastructures, a expliqué M. Fauteux.

Le pavillon de la plage a été construit dans les années 1970. Le revêtement extérieur doit être refait tout comme le toit, les fenêtres et portes changées, les salles de bains complètement rénovées.

L'état vétuste du bâtiment a obligé la Ville durant la saison estivale à installer un chapiteau pour accueillir les groupes de camps d'été. En 2013, les travaux de rénovation étaient estimés à 1,3 million de dollars.

Ce n'est pas la première fois que la Ville a recours à une réserve financière en lien avec un bâtiment. Elle en a créé une en 2012 pour planifier l'achat de l'édifice abritant la bibliothèque municipale Gabrielle-Giroux-Bertrand. En cinq ans, elle a amassé 700 000 $ pour procéder à la transaction. L'édifice de la rue du Sud passera à la Ville en octobre prochain.

Cette approche préconisée pour mettre de l'argent de côté pourrait devenir fréquente à Cowansville, pense le maire. Elle a l'avantage de miser sur une planification à moyen et long terme des travaux et achats à réaliser sans passer toujours par de complexes et longs règlements d'emprunt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer