Bromont: une carte nouveau genre

Quatre-vingts personnes se sont rendues à l'hôtel de... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Quatre-vingts personnes se sont rendues à l'hôtel de ville de Bromont afin de consulter la première ébauche du nouveau plan d'urbanisme et poser des questions aux différents intervenants du milieu.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Quatre-vingts personnes se sont présentées aux portes ouvertes de la Ville de Bromont, qui recevait citoyens et entrepreneurs curieux d'en savoir plus sur la première ébauche du nouveau plan d'urbanisme qui sera présenté en consultation publique à une date ultérieure. Élus, employés du service d'urbanisme et représentants de la firme qui a élaboré le document, le Groupe BC2, étaient sur place pour le présenter sous ses quatre grands axes.

Tant la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, que... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Tant la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, que le directeur de l'urbanisme, Jean-François Vachon, étaient satisfaients de la participation citoyenne.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Jean-François Vachon, directeur de l'urbanisme de Bromont, s'est dit satisfait, tout comme la mairesse Pauline Quinlan, de la participation citoyenne. «Je suis tellement content qu'autant de citoyens se soient déplacés, dit le premier. On a fait huit heures de consultation! Pour nous, c'est comme un marathon.»

Les contribuables étaient invités à poser des questions et à faire des commentaires, soit directement aux intervenants ou sur un formulaire qui sera amené à la table de discussion par la suite. Ces avis seront pris en compte pour la suite des choses.

«Les gens veulent savoir où sont les terrains qui seront en développement dans les prochaines années. Ils ont un intérêt pour ce qui est du transport, des aménagements urbains», énumère M. Vachon.

L'une des tables était occupée par les gens du Groupe BC2, qui ont parlé d'un nouveau concept pour cartographier le territoire. Steve Potvin, directeur de la division de l'urbanisme, explique que «Bromont sera la première ville à adopter un plan orienté sur des zones urbaines. Chaque secteur est détaillé selon l'architecture du paysage plutôt que selon les usages.»

L'ancienne carte et la nouvelle étaient installées côte à côte, si bien que les citoyens pouvaient visualiser la différence entre les deux.

Six paysages classiques ont été déterminés, prenant compte des milieux urbains et ruraux, ainsi que 10 zones particulières dans lesquelles ont retrouve la montagne de ski, une zone de station balnéaire, un parc scientifique, un autre industriel, un site olympique et les golfs.

Jacques Simard a apprécié ce nouveau découpage du territoire. Le citoyen, qui s'était présenté à la consultation publique de novembre 2014, a trouvé que le plan était «bien monté et que la présentation est bien faite. Il y a des questions qui ont été posées il y a un an et qui sont dans le plan.» Il juge importante la conservation du territoire et souligne les dispositions à ce sujet qui figurent dans le plan. Ayant quitté Montréal pour vivre dans un milieu plus campagnard, il ne désire pas retrouver malgré lui le genre de milieu qu'il a quitté.

Les quatre grands axes concernent l'intégration du parc scientifique aux noyaux domiciliaires en bordure du boulevard Pierre-Laporte, la consolidation de Bromont en tant que «destination loisirs quatre saisons», la protection des «actifs naturels, paysagers et patrimoniaux», et la concentration des ensembles résidentiels près des deux villages. Les citoyens sont maintenant invités à consulter le plan en ligne et soumettre, s'ils le désirent, des mémoires d'ici le 1er décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer