Courir pour la recherche

Quelques milliers de personnes ont chaussé leurs espadrilles... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Quelques milliers de personnes ont chaussé leurs espadrilles au profit de Fibrose kystique Québec, dimanche, à l'occasion du Demi-marathon des brasseries.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Bromont) Quelques milliers de personnes ont couru au pied du mont Brome alors que Bromont a accueilli pour la première fois le Demi-marathon des microbrasseries, dimanche matin. Bien habillés, musique dans les oreilles, jeunes et adultes ont chaussé leurs espadrilles pour cette course servant notamment à amasser des fonds pour Fibrose kystique Québec.

L'événement s'inscrivant dans le circuit des Courses gourmandes avait une saveur toute particulière, alors qu'un enfant atteint de fibrose kystique a passé le fil d'arrivée dans la catégorie des 1 km. Bastien Bouillon, 5 ans, de Rimouski, a participé à l'événement malgré la maladie. Il a reçu le diagnostic lorsqu'il avait 4 ans. Après avoir appris la mauvaise nouvelle, ses parents ont voulu s'assurer de l'état de santé des deux frères de Bastien. Pour Jean-Christophe, 7 ans, tout va bien, mais le plus jeune d'un an et demi, Arnaud, est atteint de la fibrose kystique.

Pour Bastien, il est essentiel de faire du sport, dit sa mère, Audrey Fortier. «Pour l'instant, il n'y a pas beaucoup d'atteintes à ses poumons. Il prend de l'enzyme en mangeant, des pompes et doit faire du clapping pour ses poumons. Il aime ça courir. Ça fait du bien à ses poumons, ça les dégage. Il faut qu'il fasse de l'activité physique.»

Bastien et Jean-Christophe ont fait la course, mais aussi leur père, Cédric, qui veut faire connaître le Défibrose Rimouski-Montréal. Ce défi, que M. Bouillon a lancé et qu'il réalisera en mai 2016, consiste à courir 14 marathons en 15 jours entre Rimouski et Montréal. Il veut ainsi faire connaître cette maladie et, évidemment, amasser des fonds pour la recherche. Dimanche, il a complété la course de 30 km en 02:46:08.5.

Avec la collaboration entre Fibrose kystique Québec et les Courses gourmandes, effective sur les inscriptions faites depuis mai, 11 716$ ont été amassés durant toute la saison pour financer la découverte d'un traitement pour guérir cette maladie.

Plus de 10 courses gagnées

Un autre enfant qui s'est démarqué dimanche est Félix-Olivier Plante, 12 ans. Il courait pour la dernière fois le 1 km, qu'il a gagné plus de dix fois, puisqu'il sera trop vieux l'an prochain. Surnommé l'Orgueuil des Cantons-de-l'Est par l'animateur Gilles Péloquin, Félix-Olivier a remporté l'or pour cette dernière course de l'année.

Et déjà, le jeune Magogois a réalisé un 5 km la semaine dernière... qu'il a remporté dans sa catégorie.

Mais pourquoi courir?

«C'est le fun, dit-il. Tu peux libérer ton énergie. C'est toi, c'est ta course. T'as le cerveau aéré.»

Il pratique ce sport depuis l'âge de 8 ans et n'est pas près d'arrêter. Il se concentre maintenant sur le parcours de 5 km. «C'est plus d'entraînement, c'est plus dur et tu dois garder ton énergie plus longtemps», résume-t-il.

Succès

Les astres étaient bien alignés pour la dernière Course gourmande de 2015. «Ç'a bien été, on est super content, commente Frédéric Houde, président fondateur du circuit. Tout a bien été pour nous. Pour les parcours, on avait une petite crainte parce que les coureurs se croisaient à une place, mais on n'a pas eu de commentaires.»

Les différents parcours étaient marqués par les nombreuses côtes, dont la première du 21 km était longue de 600 ou 700 mètres. Il a été conseillé aux coureurs de ne pas partir trop rapidement pour ne pas s'épuiser dès la première pente.

Sur les 3500 inscriptions, 2900 personnes ont terminé leur course. «C'est énorme, c'est la course la plus populaire de notre courte histoire. Les côtes n'ont pas empêché les gens de venir.»

Seul hic, les courses ont toutes été retardées de 30 minutes en raison des... retardataires, malgré la demande expresse des organisateurs d'arriver tôt. Il y a même eu du trafic sur l'autoroute 10, note M. Houde.

Des coureurs de la région s'illustrent

Plusieurs coureurs de la région se sont illustrés dimanche. Notons notamment, dans la catégorie 10 kilomètres - femmes, Anne-Michèle Delobbe, de Saint-Césaire, qui a raflé la première place avec un temps de 44 min 36 s. Chez les hommes, Benoit Gobeil, de Bromont, est arrivé 3e dans la catégorie 10 kilomètres, qu'il a complétée en 41 minutes, 14 secondes. Mais la palme du jour revient sans contredit à l'ultramarathonien Alister Gardner, de Bromont, qui a remporté l'épreuve de 30 kilomètres en une heure, 57 minutes et une seconde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer