Projet d'édifice à logements controversé

En assemblée mardi soir, le maire Arthur Fauteux... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

En assemblée mardi soir, le maire Arthur Fauteux a confirmé que le projet est à l'étude à la Ville depuis quelques semaines.

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La Maison Robinson, rue Principale à Cowansville, sera démolie pour faire place à un édifice à quatre étages de 150 logements avec stationnement souterrain. Le projet suscite la crainte de citoyens du fait qu'il se trouve dans un quartier patrimonial et qu'il est collé sur le lac Davignon.

En assemblée mardi soir, le maire Arthur Fauteux a confirmé que le projet est à l'étude à la Ville depuis quelques semaines. Il devra respecter, a-t-il assuré, tous les règlements en vigueur en lien avec la préservation du caractère patrimonial de ce secteur.

Le projet immobilier bénéficiera du nouveau règlement sur le nombre d'étages permis dans la rue Principale. Adopté hier soir en même temps que tous les nouveaux règlements d'urbanisme, il permet la construction d'édifices de quatre étages. L'ancien règlement les limitait à trois.

Lors des périodes de questions, quelques personnes ont interpellé le conseil sur les visées du promoteur. Ce dernier informera les citoyens de ses plans d'ici les deux prochaines semaines.

M. Fauteux n'a pas voulu dévoiler son identité.

La Maison Robinson a longtemps accueilli des personnes âgées autonomes. Elle compte une dizaine de chambres. Plus personne n'y habite depuis quelques mois, selon la conseillère du quartier, Lucille Robert.

Comme prévu, outre son nouveau plan d'urbanisme, le conseil a procédé à l'adoption de ses nouveaux règlements de zonage, de lotissement et de construction. Ils seront tous soumis à la MRC Brome-Missisquoi, pour s'assurer de leur conformité avec le schéma d'aménagement, et au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire. Une fois approuvés, des registres seront ouverts pour recueillir les signatures des citoyens qui s'y opposent. Pour tenir des référendums, les registres devront avoir été signés par plus de 500 citoyens.

Échange corsé

La séance a donné lieu à un rare échange corsé entre élus. La conseillère Corinne Labbé, qui soulignait son élection jour pour jour, il y a deux ans, s'est dite «mal à l'aise» de la décision du conseil de tenir une assemblée extraordinaire à 16 h le 19 octobre dernier, jour d'élections fédérales. Les élus devaient adopter une résolution demandant à Québec une subvention de 1 million de dollars pour rénover la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand. La même résolution comprenait un règlement d'emprunt de 1,4 million de dollars pour le même projet.

Mme Labbé s'est dite surprise de l'empressement d'aller de l'avant avec cette demande et surtout de le faire en plein jour de scrutin. «Comment peut-on bien jouer notre rôle quand on prend des décisions en l'absence de nos citoyens?», a-t-elle demandé au maire.

M. Fauteux a répondu que la période pour soumettre une demande d'aide financière tirait à sa fin et que le conseil devait procéder. Il a expliqué que le règlement d'emprunt était conditionnel à l'obtention de la subvention. «Si on ne l'a pas, on n'a pas dit qu'on allait le faire (le projet de rénovation) quand même. Mais vous ne voulez pas comprendre», a-t-il lancé.

Le sujet est d'intérêt public, a rétorqué Mme Labbé. «Il faut que nos citoyens sachent pourquoi on prend des décisions et qu'ils soient là.»

M. Fauteux s'est alors montré cinglant. «Ça adonne bien qu'il vous reste deux ans (dans son mandat) parce qu'il vous en reste beaucoup à apprendre.»

La réplique du maire a jeté un froid dans la salle. La séance a aussitôt été levée.

En entrevue au terme de l'assemblée, Mme Labbé était encore ébranlée par la dureté de ses propos. «Ça m'a blessée. J'essaie de bien représenter nos citoyens.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer